Synthèse de notre étude de marché

En 2020, le marché des paiements en ligne a continué d'évoluer rapidement parmi les fournisseurs de solutions de paiement, sous l'effet de l'augmentation de l'activité de commerce électronique et de l'innovation. Bien que le marché français montre une certaine hésitation à l'égard des portefeuilles numériques et des solutions de paiement mobile par rapport à d'autres pays européens, les ventes de commerce électronique en France ont augmenté régulièrement et devraient dépasser la barre des 100 milliards d'euros. À l'échelle mondiale, les achats en ligne ont atteint 6,7 billions de dollars en 2023, la Chine étant en tête en termes de volume et le Royaume-Uni dominant en Europe avec 149,7 milliards de transactions.

La directive sur les services de paiement 2 (DSP2) introduite en Europe impose une "authentification forte" pour renforcer la sécurité des transactions, ce qui pourrait avoir un impact sur la facilité d'utilisation pour les consommateurs. Les solutions de paiement mobile ont montré de fortes trajectoires de croissance potentielle, élargissant le rôle des smartphones dans les achats en ligne. Les crypto-monnaies sont restées une méthode de paiement spéculative et volatile, avec des réglementations encore floues.

La sécurité reste une préoccupation cruciale dans le paiement en ligne, avec des innovations constantes visant à gagner la confiance des consommateurs. Le marché est très concurrentiel, avec des acteurs internationaux établis comme PayPal, Apple Pay et Google Pay, ainsi que des solutions fintech émergentes qui exploitent le marché, soulignant l'importance de l'innovation et de la sécurité. Les startups locales marquent également leur territoire ; Lydia, par exemple, compte plus d'un million d'utilisateurs, ce qui reflète la nature dynamique de ce segment de marché.

Le marché des services de paiement a attiré divers nouveaux acteurs, y compris des géants de la technologie et des startups de la fintech, avec une tendance continue à la consolidation par le biais de fusions et d'acquisitions parmi les acteurs établis comme Worldline et Ingenico. Les tarifs pratiqués par les prestataires de services de paiement ont varié, certains tirant parti de leurs vastes réseaux pour facturer des frais plus élevés. La pénétration accrue des solutions de paiement en ligne varie selon les secteurs, l'habillement, la culture et le tourisme étant plus orientés vers le numérique, tandis que d'autres secteurs, comme le multimédia et le bricolage, conservent des méthodes d'achat essentiellement hors ligne.

Analyse des tendances sur de la demande sur le marché du paiement en ligne en France

Le marché du paiement en ligne en France, à l'instar du reste du monde, connaît une transformation significative, tirée par la croissance rapide du commerce électronique. Les ventes du commerce électronique français ont grimpé en flèche pour atteindre approximativement entre 85 et 95 milliards d'euros, indiquant une augmentation substantielle par rapport aux années précédentes. Ce boom peut être attribué à un éventail croissant d'offres au sein de l'Europe, à une augmentation des sites de commerce électronique et à la prolifération des places de marché. Les consommateurs français sont de plus en plus nombreux à acheter sur internet, avec environ 60 % de la population effectuant des achats en ligne. Cependant, par rapport aux moyennes européennes, les Français font preuve d'une fréquence plus conservatrice dans leurs habitudes d'achat en ligne, avec environ 32 % d'entre eux qui achètent moins d'une fois par mois, par rapport à la moyenne de l'UE qui est d'environ 25 %.

Bien qu'il soit un peu en retard par rapport à ses voisins, le marché français présente un énorme potentiel, étant donné qu'une proportion importante, à savoir environ 84 % des 18-39 ans, préfèrent les achats en ligne. En termes de préférences de paiement, les cartes de crédit dominent le marché français. S'il existe d'autres méthodes de paiement, telles que PayPal ou les portefeuilles virtuels, leur part est plus faible. Ainsi, les cartes de crédit représentent 61 % des transactions en ligne, tandis que les services comme PayPal en représentent 29 % et que les autres solutions semblent marginales.

Si les solutions de paiement mobile sont moins utilisées en France par rapport à d'autres pays européens, elles démontrent de fortes perspectives de croissance. En témoigne l'envolée des projections du segment des paiements par smartphone, qui laissent entrevoir des taux de croissance plus élevés que la moyenne du secteur.

Le marché français se caractérise en outre par un nombre élevé de sites de commerce électronique. Une croissance exponentielle des plateformes de commerce électronique a été observée. Ces plateformes ont des taux de pénétration différents pour les solutions de paiement en ligne en fonction de leurs secteurs spécifiques.

Les principaux acteurs du marché du paiement en ligne

  • PayPal : Le géant pionnier PayPal fait figure d'avant-garde dans le secteur des paiements en ligne. Acquis par eBay en juillet 2002, ce précurseur a consolidé sa position grâce à la confiance des utilisateurs et à une large acceptation. La plateforme a dépassé ses origines de processeur de paiement pour eBay et s'est transformée en un fournisseur de services financiers complet, qui se targue d'une présence mondiale. Son interface conviviale et ses dispositifs de sécurité robustes en ont fait un choix de premier ordre pour les consommateurs qui se méfient des risques liés aux paiements en ligne. La possibilité d'effectuer des transactions sans divulguer les détails de la carte a renforcé sa position dominante et maintenu la confiance des consommateurs.

  • Ingenico : L'acquéreur agile Le groupe Ingenico s'est distingué par des acquisitions stratégiques qui lui ont permis d'étendre sa présence dans le monde entier. Cette société française a non seulement ajouté des solutions de paiement robustes, mais aussi exploité l'effet de réseau en intégrant des entreprises complémentaires dans son giron. L'acquisition par Ingenico d'Ogone, un acteur majeur spécialisé dans les services de paiement en ligne et mobile, a marqué un tournant, permettant à l'entreprise de proposer une gamme plus diversifiée d'options de paiement et de répondre à l'évolution des demandes des commerçants en ligne et des consommateurs.

  • Worldline : Un concurrent en pleine expansion Worldline a poursuivi sans relâche sa croissance, se lançant dans une série d'acquisitions qui lui ont permis d'accroître rapidement sa stature dans le secteur. Parmi les acquisitions notables, citons Banksys et SIX Payment Services, cette dernière ayant représenté une opération colossale de 2,3 milliards de dollars. Grâce à ces mouvements stratégiques, Worldline a non seulement élargi ses capacités, mais aussi construit une infrastructure solide capable de répondre aux vastes demandes du marché des paiements en ligne. Ces acquisitions ont également démontré l'engagement de Worldline à assurer une présence opérationnelle à grande échelle et à fournir des solutions technologiques financières complètes.

  • Lydia : La startup qui dérange Enfant-vedette de la scène fintech française, Lydia a connu une croissance exponentielle avec plus d'un million d'utilisateurs. Sa croissance record témoigne de la capacité de la startup à exploiter le marché des millennials, un groupe démographique de plus en plus enclin à la consommation numérique et aux services financiers innovants. L'approche marketing moins conventionnelle de Lydia, qui s'appuie fortement sur le bouche-à-oreille, complète sa présence disruptive dans un paysage dominé par les institutions financières établies.

  • Google Pay et Apple Pay : L'incursion des titans de la technologie Pour ne pas se laisser éclipser par les établissements financiers historiques, les géants de la technologie Google et Apple sont entrés dans la danse avec leurs propres solutions : Google Pay et Apple Pay. Ces services s'appuient sur les écosystèmes étendus de leurs entreprises respectives et s'intègrent de manière transparente dans la vie des utilisateurs qui sont des consommateurs.
Obtenez toutes informations essentielles
à la compréhension de ce marché

Détail du contenu de l’étude de marché

Informations

  • Nombre de pages : ~ 40 pages
  • Format : Version digitale et PDF
  • Dernière mise à jour : 05/12/2021
Détail des mises à jour

Sommaire et extraits

1 Synthèse du marché

1.1 Présentation et définition du marché du paiement en ligne

Les paiements en ligne sont des transactions réalisées sur Internet, elles peuvent être faites entre différents acteurs :

  • En C2C : entre particuliers, transactions privées ou dans le cadre du commerce de l'occasion ;
  • En B2C : entre commerçants et particuliers, les transactions sont réalisées dans le cadre de l'e-commerce ;
  • En B2B : transactions entres commerçants.

En 2020, 1,84 milliard de transactions liées à l'e-commerce ont été dénombrées, soit 8% de plus que l'année précédente, ce qui montre l'avènement autours de l'e-commerce, dont le chiffre d'affaires a augmenté de 18% en moyenne par an entre 2006 et 2020. La croissance entre 2019 et 2020 n'est pas particulièrement importante en France, montrant ainsi que la pratique de l'e-commerce était déjà instaurée pour de nombreux utilisateurs en amont de la crise de la Covid-19, ce qui implique que la pratique devrait perdurer dans le temps, après la période de la crise sanitaire.

Le marché des paiements en ligne, a priori, est sur une bonne lancée et devrait avoir de beaux jours devant lui, toutefois, là où la question se pose, c'est sur les acteurs qui animeront ce marché. En effet, les données personnelles et leur sécurité représentent une problématique ancienne dont les mesures s'adaptent en permanence, au même gré que les avancées technologiques, la DRP 2 est d'ailleurs un des piliers régulateur de la gestion des données bancaires.

Avec la réforme de la DRP2, le secteur est chamboulé, notamment depuis l'arrivée de l'Open Banking, qui permet à une multitude de nouveaux acteurs, que ce soit des startups de la Fintech ou les solutions de paiement des GAFA, d'avoir accès aux informations bancaires des clients et de pouvoir s'en servir (en initiant des paiements par exemple). Dans tous les cas, la concurrence est rude dans le secteur, chacun apportant une innovation et voulant prendre sa place en ayant la confiance des utilisateurs. Ce qui amène à repenser la position des banques traditionnelles et des réseaux de banques, qui historiquement, ont une part importante dans le domaine, mais qui depuis quelques années, se font challenger par les nouveaux arrivants sur le marché.

1.2 Le marché mondial

L'e-commerce

Le développement des paiements en ligne est étroitement lié à celui du e-commerce, c'est pourquoi il est intéressant de d'abord faire un tour d'horizon de celui ci :

Evolution du chiffre d'affaire du e-commerce Monde, ****, en milliards d'euros Source: ****

Entre **** et ****, période marquée par la crise sanitaire, le ...

1.3 Le marché français

De même que pour le marché mondial, le chiffre d'affaires de l'e-commerce est un indicateur utile pour se rendre compte de l'importance des paiements en ligne, et voici comment le marché se porte en France : 

Chiffre d'affaires du e-commerce France, ****-****, Milliards d'euros Source: ****

 L'e-commerce impliquant nécessairement des ...

2 Analyse de la demande

2.1 Une croissance importante de l'e-commerce : la crise sanitaire, un facteur accélérateur

Nous l'avons vu dans la partie *, le chiffre d'affaires du e-commerce est en constante croissance, ce qui montre son succès, mais nous pouvons étudier d'autres facteurs qui appuient et précisent cette tendance.

Avec la crise de la Covid **, les Français ont dû modifier et adapter leurs modes de ...

2.2 Les habitudes des Français concernant les achats en ligne

Le e-commerce se développe à vitesse grand V, mais qu'en est-il des habitudes d'achats ?  

Fréquence d'achat en hausse

Fréquence d'achat de bien en ligne France, ****, en pourcentage Source: ****

Ce graphique ne concerne que les achats de biens, les achats alimentaires étant exclus. On observe que **% des sondés ont ...

2.3 Les paiements en ligne chez particuliers et les professionnels

Nous avons parlé du e-commerce concernant le marché B*C, mais ce n'est pas le seul type d'échange à engendrer des transactions en ligne :

Les transactions B*B : le e-commerce des professionnels

Croissance du CA du e-commerce concernant les ventes aux professionnels France, ****-****, en pourcentage Source: ****

La vente en ligne ...

2.4 Sécurité : les limites/obstacle du e-commerce et des paiements en ligne

Il est indéniable que le commerce en ligne et a fortrio, les transactions en ligne, ne font qu'augmenter. Cette tendance a été accélérée avec la crise sanitaire qui a forcé les consommateurs et les entreprises à se digitaliser, ce qui a permis a une majorité de prendre de ...

3 Structure du marché

3.1 Structures de paiement

Les modes de paiement utilisés

Avant de comprendre la structure derrière un paiement en ligne, voici les modes paiement les plus utilisés en **** par les Français pour leurs achats en ligne :  

Mode de paiement utilisé pour l'e-commerce France, ****, en pourcentage Source: ****

La carte bancaire est donc la ...

3.2 L'Open Banking, la future structure du paiement en ligne ?

Ce concept, plutôt récent (***) et de la Commission Européenne, qui encadrent strictement l'Open Banking.

Avant la DSP *, les agrégateurs de comptes utilisaient la technique du « screen scraping », de la capture de données d’écran, pour récupérer les données des comptes bancaires, mais cette ...

3.3 Les types d'établissements (agrégation ACPR)

Avant de voir le nom des différents acteurs sur le marché, voici les nombres. Le registre des agents financiers, Regafi, recense les entreprises, françaises ou étrangères, qui ont obtenu de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (***). Parmi les établissements recensés, voici quelques catégories ...

3.4 Un écosystème complexe et une multitude d'acteurs

L'écosystème des moyens de paiements en **** :

Source: ****

La cartographie ci-dessus date de ****, ce qui, à l'échelle des paiements en ligne peut être relativement vieux, car ce secteur est en perpétuelle évolution et les frontières entre les types d'acteurs ont tendance à devenir de plus en plus floues. C'est ...

4 Analyse de l'offre

4.1 Exemple d'offres et de prix

Le choix des PSP pour les commerçants

Les PSP ont différents modèles de commissionnement, il faut prendre en compte des frais fixes et frais variables qui dépendent du chiffre d'affaires attendu et du montant moyen des transactions. Le coût moyen est compris entre *,* et *% des revenus ...

4.2 La sécurité, règlementations, open banking : des facteurs sur les données personnelles qui font évoluer les propositions d'autres

La question de la sécurité des paiements ligne revient régulièrement, et face aux fraudes (***), ce qui a fait évoluer l'offre :

Systèmes de paiement sécurisé

C'est un mode de cryptage qui rend invisibles et inatteignables les données personnelles (***). Ces protocoles de chiffrements sont amenés à souvent ...

4.3 Fintech, Big Tech, Open Banking : l'avenir des banques et des services de paiement est il compromis ?

Avec Internet, nous voyons apparaitre une multitude de nouveaux acteurs, mais quid des banques historiques et des réseaux bancaires (***).

Aujourd'hui, on peut citer Apple Pay, en partenariat avec Goldman Sachs, Google avec Citibank, et bien d'autres banques à l'avenir dans le but d'adopter leur moyen de paiement. En ****, il y avait ...

4.4 Autres offres de paiement : stablecoin, internationalité, rapidité, ...

Nous l'avons dit, avec les Fintech, les innovations sont monnaies courantes concernant les paiements en ligne, et si certaines, sont déjà plus ancrées que d'autres, toujours est-il qu'il est intéressant de les citer : 

La cryptomonnaie : les stablecoins

Les crypto-monnaies, comme le BitCoin, ont fait largement l'actualité en décembre ...

5 Règlementation

5.1 Sécurité : Organismes et règlementations importants

Des normes européennes et nationales sont mises en vigueur régulièrement, mais dans un premier temps, voici un tableau récapitulant les différentes données qu'il est possible de recueillir si aucunes normes de sécurité était mise en place :

Source: ****

Les transactions en ligne sont des mines ...

5.2 Autorisations et plafond des commissions

Le contrat VAD

Le contrat VAD, de vente à distance, est réglementée par les articles L.***-* et suivants du Code de la consommation. Il s'agit d'un contrat à distance défini comme un contrat conclu entre un professionnel et un consommateur hors la présence physique simultanée des parties. ...

6 Positionnement des acteurs

6.1 Segmentation

  • Worldline
  • Stripe
  • Paypal
  • Groupement des cartes bancaires CB
  • Mastercard
  • Visa
  • Google Pay
  • Apple Pay
  • Alipay
  • Lydia
  • Crédit Agricole Groupe
  • Revolut
  • Lyra Networks
  • Nickel
  • Crédit Mutuel
  • Preludd Payment
  • RubyPayeur (Atradius Collections)
  • Gcollect
  • Orange Bank
  • Pledg (Credit Agricole)
  • Française des Jeux FDJ

Liste des graphiques présentés dans cette étude de marché

  • Evolution du chiffre d'affaires du e-commerce
  • Chiffre d'affaires du e-commerce
  • Evolution du nombre de transactions en ligne
  • Part des internautes et de l'ensemble de la population française faisant des achats sur Internet
  • Produits et services achetés
Afficher Plus Masquer

Toutes nos études sont disponible en ligne et en PDF

Nous vous proposons de consulter un exemple de notre travail d'étude sur un autre marché !

Une question sur cette étude ?   (+33) 9 70 46 55 00

Dernières actualités

Lydia investit 100 millions d'euros pour devenir une banque - 15/05/2024
  • **Objectif de clientèle :** atteindre 5 millions de clients en France d'ici trois ans.
  • **Recrutement :** environ 400 nouveaux salariés, pour quasiment doubler l'effectif actuel de 250 personnes.
  • **Depuis sa création en 2011, Lydia a levé environ 235 millions d'euros.
  • **Nombre de clients bancaires actuels :** environ 2 millions, sur un total de 7 millions d'utilisateurs.
  • **Crédit à la consommation express en partenariat avec Floa (filiale de BNP Paribas).
La FDJ se lance dans la banque avec l'offre Nirio - 30/04/2024
  • - Usage de l'application Nirio pour payer certaines factures ou loyers
  • - Prix de l'offre Premio par an : 29,90 euros
  • - Limite de dépôt d'argent chez un buraliste : 1.500 euros par mois
  • - Cible du nouveau service : environ six millions de personnes ayant des fins de mois difficiles
  • - Nombre de commerçants agréés pour le déploiement de Nirio Premio : environ 5.000 (sur 10.000 commerçants proposant le service Nirio
Stéphane Pallez reconduite à la tête de la Française des jeux - 26/04/2024
  • - La FDJ a enregistré une progression de ses résultats en 2023, influencée positivement par plusieurs facteurs.
  • - Le chiffre d'affaires de la FDJ en 2023 s'est élevé à 2,62 milliards d'euros, ce qui représente une hausse de 6,5 % par rapport à l'année précédente.
  • - Le bénéfice net a significativement augmenté, avec une croissance de 38 % pour atteindre 425 millions d'euros.
  • - Cette croissance a été portée notamment par l'acquisition de la loterie irlandaise et de l'opérateur de paris ZEturf, ainsi que par une bonne dynamique des paris sportifs et des jeux en ligne.
  • - En janvier, le groupe a fait une annonce majeure concernant le lancement d'une offre publique d'achat sur Kindred, la maison mère de l'opérateur Unibet.
  • - Stratégie de Développement, Se diversifier et à investir dans de nouveaux segments de marché, notamment le casino en ligne.
Paiement : la coentreprise de Crédit Agricole et Worldline s'appelle CAWL - 11/04/2024
  • - Objectif de la coentreprise : Allier la technologie de Worldline au réseau de distribution de Crédit Agricole pour servir tous les types de commerçants avec une offre intégrée qui combine l'acceptation et l'acquisition des paiements, plus des services à valeur ajoutée.
  • - Nombre d'employés à terme : 250.
  • - Objectifs : Proposer une première offre aux commerçants par le réseau de Crédit Agricole et LCL à l'automne prochain
  • - Les grands comptes actuels clients des deux groupes verront leurs contrats transférés vers CAWL
Philippe Brassac, l'homme qui a ramené le Crédit Agricole au sommet - 16/02/2024
  • Résultats de Crédit Agricole SA l'année dernière : 6,3 milliards d'euros
  • Pourcentage de l'actionnariat des caisses régionales dans les filiales : environ 60%
  • Facture pour le naufrage d'Emporiki : 8 milliards d'euros en 2012
La croissance de la FDJ stimulée par le poker et les paris sportifs - 15/02/2024
  • - Mises globales de la Française des Jeux (FDJ) en 2023 : 21 milliards d'euros.
  • - Chiffre d'affaires de la FDJ en 2023 : 2,6 milliards d'euros, une augmentation de 2,8 % par rapport à 2022 (à périmètre comparable), et de 6,5 % en intégrant ses deux acquisitions précédentes.
  • - L'activité de loterie a subi une baisse de 25 % due à la réforme du jeu Amigo.
  • - Activité liée au jeu Euromillions a diminué en raison d'un faible nombre de jackpots élevés.
  • - Hausse du chiffre d'affaires de la loterie (incluant les jeux de grattage) de 1,1 % (total de 1,9 milliard d'euros) voire 4,9 % en excluant Euromillions et Amigo.
  • - Chiffre d'affaires des jeux en ligne a augmenté de 10,9 %, 8,4 % en excluant la contribution de ZEturf.
  • - Part des jeux en ligne (y compris loterie) est passée de 11 % à 13 % du Produit net des jeux en 2023.

Entreprises citées dans cette étude

Cette étude de marché contient un panorama complet des entreprises du marché avec les derniers chiffres et actualités de chaque entreprise :

Worldline
Stripe
Paypal
Groupement des cartes bancaires CB
Mastercard
Visa
Google Pay
Apple Pay
Alipay
Lydia
Crédit Agricole Groupe
Revolut

Choisir cette étude de marché c'est :

Accéder à plus de 35 heures de travail

Nos études sont le résultat de plus de 35 heures de recherches et d'analyses. Utiliser nos études vous permet de consacrer plus de temps et de valeur ajoutée à vos projets.

Profiter de 6 années d'expérience et de plus de 1500 études sectorielles déjà produites

Notre expertise nous permet de produire des études complètes dans tous les secteurs, y compris des marchés de niche ou naissants.

Notre savoir-faire et notre méthodologie nous permet de produire des études avec un rapport qualité-prix unique

Accéder à plusieurs milliers d'articles et données payantes

Businesscoot a accès à l'ensemble de la presse économique payante ainsi qu'à des bases de données exclusives pour réaliser ses études de marché (+ 30 000 articles et sources privées).

Afin d'enrichir nos études, nos analystes utilisent également des indicateurs web (semrush, trends…) pour identifier les tendances sur un marché et les stratégies des entreprises. (Consulter nos sources payantes)

Un accompagnement garanti après votre achat

Une équipe dédiée au service après-vente, pour vous garantir un niveau de satisfaction élevé. (+33) 9 70 46 55 00

Un format digital pensé pour nos utilisateurs

Vous accédez à un PDF mais aussi à une version digitale pensée pour nos clients. Cette version vous permet d’accéder aux sources, aux données au format Excel et aux graphiques. Le contenu de l'étude peut ainsi être facilement récupéré et adapté pour vos supports.

Nos offres :

le marché du paiement en ligne | France

89 € HT
  • Quels sont les chiffres sur la taille et la croissance du marché ?
  • Quels leviers tirent la croissance du marché et leur évolution ?
  • Quel est le positionnement des entreprises sur la chaine de valeur ?
  • Comment se différencient les entreprises du marché ?
  • Données issues de plusieurs dizaines de bases de données

Pack 5 études (-15%) France

75.6 € HT / étude
378 € au lieu de 445 € HT -15%
  • 5 études au prix de 75,6€HT par étude à choisir parmi nos 800 titres sur le catalogue France pendant 12 mois
  • Conservez -15% sur les études supplémentaires achetées
  • Choisissez le remboursement des crédits non consommés au terme des 12 mois (durée du pack)

Consultez les conditions du pack et de remboursement des crédits non consommés.

Ajouts et mises à jour

  • 04/05/2024 - Mise à jour des données financières de l'entreprise Nickel
  • 04/05/2024 - Ajout des informations de l'entreprise Française des Jeux FDJ
  • 02/04/2024 - Mise à jour des données financières de l'entreprise Nickel
  • 16/02/2024 - Ajout des informations de l'entreprise Pledg (Credit Agricole)
  • 09/01/2024 - Ajout des informations de l'entreprise Orange Bank
  • 01/01/2024 - Mise à jour des données financières de l'entreprise Crédit Mutuel
  • 03/12/2023 - Mise à jour des données financières de l'entreprise Nickel
  • 02/09/2023 - Mise à jour des données financières de l'entreprise Nickel
  • 03/07/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Gcollect
  • 03/07/2023 - Ajout des informations de l'entreprise RubyPayeur
  • 21/06/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Preludd Payment
  • 14/06/2023 - Mise à jour des données financières de l'entreprise Crédit Mutuel
  • 20/05/2023 - Mise à jour des données financières de l'entreprise Nickel
  • 19/04/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Crédit Mutuel
  • 21/02/2023 - Mise à jour des données financières de l'entreprise Groupe Crédit Agricole
  • 19/02/2023 - Mise à jour des données financières de l'entreprise Nickel
  • 17/02/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Nickel
  • 17/02/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Lyra Networks
Une question ?
Notre équipe est à votre écoute au   (+33) 9 70 46 55 00