Synthèse de notre étude de marché

Le marché mondial des épices a connu une croissance dynamique, tirée par un taux de croissance annuel composé supérieur à 4 % depuis 2020. L'Inde reste au premier plan en tant que plus grand producteur, avec une part notable de 60 % de la production mondiale, et en tant que principal consommateur. Malgré une baisse de la valeur du marché français en 2022 à 109,4 millions d'euros, les tendances globales indiquent une croissance positive, soutenue par une demande croissante pour les cuisines du monde.

Le paysage du marché est influencé par la préférence des consommateurs pour les produits biologiques et équitables, avec des marques comme Ducros qui étendent leur offre biologique. La volatilité des prix est évidente, en particulier pour les épices à haute valeur ajoutée comme la vanille, qui a connu une flambée significative des prix jusqu'à environ 250 euros/kg en raison de la prédominance de Madagascar dans la production.

La France, tout en étant un importateur majeur avec un déficit commercial des épices dépassant 110 millions de dollars en 2021, reflète une demande d'épices de meilleure qualité et une évolution vers la premiumisation de l'offre sur le marché. Le marché doit également faire face aux cadres réglementaires établis par l'Union européenne pour garantir la qualité et la transparence.

L'évolution des goûts et l'expansion du marché français des épice

Le marché français des épices a connu une croissance soutenue, témoignant d'un intérêt pour les cuisines du monde qui a notablement influencé la demande des consommateurs. L'intérêt croissant pour les plats asiatiques et tex-mex, identifié comme une tendance notable, souligne un changement dans les préférences culinaires. Les offres rappelant les saveurs coréennes, libanaises et cajun ont particulièrement trouvé un écho dans le palais français. Le magnétisme des cuisines exotiques n'a pas seulement modifié les préférences gustatives, il a également eu un impact économique, puisque le marché des produits du monde, y compris les segments asiatiques et tex-mex, a vu son chiffre d'affaires grimper entre 600 et 650 millions d'euros, soit une hausse d'environ 5 % par rapport à l'année précédente. Ce dynamisme témoigne à la fois de la diversification des goûts des consommateurs et des opportunités pour les acteurs du marché d'innover et de répondre à de nouveaux désirs.

Un aspect intéressant de ce marché progressif est l'attention portée à la composition et à l'origine des produits à base d'épices. Un segment croissant de consommateurs, estimé à environ 80 %, recherche activement des informations sur les ingrédients et l'origine des épices qu'ils achètent, la transparence devenant un facteur de plus en plus important. Ce comportement de consommation consciencieux a poussé les acteurs de l'industrie à renforcer les mesures de certification telles que les labels biologiques et le commerce équitable. Le volume d'épices consommé par les Français a également connu une trajectoire ascendante, les dépenses en épices, condiments et assaisonnements par personne étant passées d'environ 50 euros à près de 90 euros, ce qui représente une part stable de 5 % du panier alimentaire des Français. Cette constance dans les dépenses implique une solidification de la place des épices dans les habitudes gastronomiques des ménages français.

La demande française en épices est donc le reflet d'une dynamique de croissance, marquée par une sophistication des goûts qui s'oriente vers la gastronomie mondiale, une montée en valeur du marché et une vigilance accrue des consommateurs à l'égard de la transparence des produits. Ces éléments s'entremêlent pour présenter un marché des épices qui n'est pas seulement en pleine effervescence, mais qui reflète des changements culturels et économiques plus larges Dans le monde aromatique des épices, plusieurs acteurs spécialisés, ainsi que de grands conglomérats alimentaires, définissent activement les contours de l'industrie grâce à leurs offres diversifiées et à leur positionnement stratégique sur le marché.

Entreprises spécialisées dans les épices:

  • Fuchs France : Figure de proue du marché des épices, Fuchs France se distingue par son engagement à offrir une grande variété d'épices et de mélanges d'assaisonnements, destinés à la fois au commerce de détail et aux secteurs professionnels. Son souci de qualité et d'authenticité la place au cœur de l'industrie des arômes.

  • Maille : Réputée pour ses moutardes et vinaigres gastronomiques, Maille étend également son expertise à la fabrication d'épices de qualité supérieure. Cette société fusionne les recettes traditionnelles avec le goût moderne pour créer une expérience indulgente pour les amateurs de gastronomie.

  • Sainte-Lucie : Riche de son histoire et de son expertise en matière d'épices, cette marque a bâti sa réputation sur la fourniture d'une gamme variée d'épices de haute qualité. Son dévouement à l'excellence en fait un fournisseur de confiance pour tous ceux qui cherchent à rehausser leurs plats.

  • Arcadie : Opérant sous la marque Cook, Arcadie est connue pour l'importance qu'elle accorde aux épices et herbes aromatiques biologiques. Prônant une consommation responsable et durable, Arcadie est le favori des amateurs de cuisine soucieux de l'environnement.

  • McCormick France (Ducros) : Filiale française du géant américain des épices McCormick, Ducros est synonyme d'épices et d'assaisonnements ménagers en France. Sa vaste gamme de produits et ses innovations en matière de combinaisons de saveurs lui permettent de rester à la pointe de l'industrie.

Principaux conglomérats alimentaires ayant des intérêts dans les épices:

  • Unilever : Géant de l'industrie des biens de consommation, Unilever domine non seulement de nombreux segments de marché, mais est également très présent dans le secteur des épices, tirant parti de ses réseaux de distribution mondiaux pour fournir des éléments culinaires dans le monde entier.

  • Kraft Heinz : Kraft Heinz, l'une des plus grandes entreprises de produits alimentaires et de boissons au monde, veille à ce que les épices fassent partie intégrante de son offre de produits, contribuant ainsi à rehausser le profil gustatif de ses marques renommées.

  • General Mills France : Mieux connue pour ses céréales pour petit-déjeuner et ses produits de boulangerie, General Mills s'aventure également sur le marché des épices, infusant ses produits alimentaires avec des épices de haute qualité qui répondent à un large éventail de palais et de cuisines.

Les diverses stratégies de ces entreprises et leurs investissements dans la qualité, l'approvisionnement biologique et l'innovation des produits façonnent le paysage concurrentiel de l'industrie des épices. À mesure que le marché évolue, leur rôle devient de plus en plus crucial pour répondre aux demandes croissantes et aux goûts changeants des consommateurs du monde entier.

Obtenez toutes informations essentielles
à la compréhension de ce marché

Détail du contenu de l’étude de marché

Informations

  • Nombre de pages : ~ 40 pages
  • Format : Version digitale et PDF
  • Dernière mise à jour :
Détail des mises à jour

Sommaire et extraits

1 Synthèse du marché

1.1 Définition et périmètre d'étude

Les épices sont des substances aromatiques et végétales servant à l’assaisonnement des mets. Elles proviennent d’écorces végétales, de feuilles, de fruits, de fleurs, de bulbes ou de graines. Plusieurs sous-ensembles sont souvent distingués en agro-alimentaire en ce qui concerne le marché des épices : les poivres, les condiments, les herbes aromatiques et les mélanges.

Le marché mondial des épices devrait augmenter à un rythme de plus de 4% par an en taux de croissance annuel cumulé entre 2021 et 2030. L’Inde fait figure de poids lourd sur ce marché en étant à la fois premier producteur et premier consommateur mondial. Dans le classement de la demande mondiale, elle est suivie par l’Indonésie, elle aussi productrice-consommatrice, et par l’Europe. Sur le marché européen, les Français sont en troisième place en termes de consommation, derrière les Allemands et les Belges. La demande française croît rapidement puisque la consommation a augmenté de 30% entre 2009 et 2018 d’après les estimations [franceinfo].

La production d’épices est réalisée en grande partie par de petits agriculteurs sur d’étroites parcelles. Les producteurs livrent ensuite leur récolte à un négociant ou un exportateur. Ces derniers traitent directement avec les industriels, qui emballent le produit fini et le vendent aux entreprises de la grande distribution. En France, la marque Ducros, filliale du géant américan McCormick, est le principal acteur sur le marché.

Le marché des épices est aujourd'hui particulièrement dynamique, porté par des tendances telles que la végétalisation de l'alimentation, la tendance des cuisines du monde ou encore le segment porteur des mélanges. Ce sont souvent des sachets pratiques d’utilisation et déjà dosés qui apportent un goût de pays lointains et touchent de nouveaux consommateurs. S’ils ne représentent que 10% du marché global, leur hausse en volume est estimée à +22% en 2019. L’autre dynamique à l’œuvre sur le marché est le développement du marché professionnel des épices avec notamment leur utilisation dans le fromage ou le poulet. C’est un créneau porteur aux États-Unis sur lequel la France est encore peu mature.

1.2 Le marché mondial des épices

Le marché mondial des épices est un vaste marché en pleine croissance. La culture des épices s'est répandue sous l'influence des empires coloniaux. L'utilisation du poivre, de la vanille, du safran ou encore du piment est passée d'une utilisation géographiquement limitée à un indispensable de la cuisine. Par ...

1.3 Le marché français des épices

Le marché des épices est évalué en France à ***.* millions d'euros entre avril **** et avril ****, en baisse de **,*% comparé à la période précédente. Malgré une baisse sur cette année, le marché a connu au cours des années précédentes une belle croissance. Les acteurs du secteur gardent ...

1.4 La place de la France dans le commerce international d'épices

La balance commerciale de la France est largement déficitaire en termes de commerce international d'épices. Elle en importe plus du double qu'elle n'en exporte, soit plus de *** millions de dollars d'importations en ****, pour ** millions de dollars d'exportations. 

Exportations françaises de condiments et assaisonnements France, **** - *****, en millions d'euros Source: ...

2 Analyse de la demande

2.1 Les épices préférées des français

Un sondage publié par Ipsos en **** sous le nom Le Goût des Français, s'intéresse aux goûts des Français en terme de cuisine. En premier lieu, **% des Français utilisent des épices dans le cadre de leur cuisine. Par ailleurs, seulement  **% des Français sondés déclarent ...

2.2 La place de la demande d'épices dans les dépenses alimentaires des Français

Dans un contexte économique dégradé où la question du pouvoir d'achat est devenue centrale, les dépenses alimentaires constituent la variable d'ajustement du budget des ménages, notamment les moins favorisés. Fin ****, le prix du panier des Français coûte en moyenne ***,**€ selon Franceinfo, en hausse de **,*% sur ...

2.3 L'utilisation des épices dans le cadre des processus industriels

L'utilsiation des épices ne se limite pas aux secteurs de la restauration de l'alimentation. En effet, les épices sont utilisées à grande échelle en France :

Par l'industrie agroalimentaire, en particulier les chocolatiers industriels (***) Par l'industrie du cosmétique, notamment lors des processus industriels de production des parfums et d'autres produits de ...

2.4 Les consommateurs français de plus en plus sensibles à la composition de leurs produits, ainsi qu'à la provenance de leurs ingrédients

Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la composition des produits cosmétiques et agroalimentaires, dont certains ingrédients et additifs peuvent être nocifs. Les consommateurs sont de plus en plus méfiants vis-à-vis des industries cosmétiques et agroalimentaires et font de plus en plus attention à la qualité ...

2.5 La demande pour les épices tirée par l'engouement pour les cuisines du monde

Les ventes d'épices sont aujourd'hui tirées par la tendance des cuisines du monde qui s'installent parmi les habitudes alimentaires des Français, notamment les cuisines asiatiques et tex-mex. Selon Circana, le secteur des produits du monde (***) représenterait ainsi un chiffre d'affaires de *** millions d'euros sur la période ...

3 Structure du marché

3.1 Schéma simplifié de la structure de marché

3.2 Les réseaux de distribution des épices en France

Les épices constituent un produit phare des MDD. En effet, l'essentiel des ventes d'épices, d'herbes et de mélange est commercialisé sous des marques de distributeurs. En ****, la valeur de ventes d'épices commercialisées sous les MDD est de *** millions d'euros, lorsque la valeur des ventes d'épices vendues ...

3.3 Une chaîne de valeur déséquilibrée

Le marché des épices constitue un marché de matières premières très complexe. En effet, il se caractérise par l'éclatement de la chaîne de valeur, ainsi que le grand nombre d'intermédiaires ; ce qui confère un pouvoir de marché important aux grands groupes industriels, au ...

4 Analyse de l'offre

4.1 Les étapes de production des épices

Schématiquement, la production et la commercialisation des épices nécessitent quatre étapes différentes : culture, traitement, mélange et création de la marque : 

Culture d'épices : la culture des épices peut s'avérer compliquée du fait des spécificités de chaque épice produite. En effet, selon le ...

4.2 La volatilité des prix des épices

La vanille est considérée comme étant l'épice la plus chère au monde, derrière le safran. En effet, un kilogramme de vanille coûte en moyenne entre ***€ et ***€, loin derrière le safran dont le kilogramme peut valoir des dizaines de milliers d'euros, mais largement devant d'autres ...

4.3 La premiumisation de l'offre d'épices

Quelques mutations sont perceptibles du côté des marques d'épices, notamment avec le développement du bio et la premiumisation, qui sont des relais de croissance importants

Les épices bios

Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la composition des produits agroalimentaires, dont certains ingrédients et additifs peuvent ...

5 Règlementation

5.1 Les textes encadrant la production d'arômes et d'épices alimentaires

Les arômes font l'objet d'une harmonisation réglementaire à l'échelle européenne dans le cadre du règlement CE/****/****. Le règlement (***) n° ****/**** établit les conditions d'utilisation des arômes. Ce règlement précise également les arômes et substances interdits, les doses maximales utilisables pour certains arômes, ...

6 Positionnement des acteurs

6.1 Positionnement des acteurs

  • Amora Maille
  • McCormick
  • General Mills
  • Kraft Heinz
  • Arcadie
  • Fuchs Gewürze
  • Sainte-Lucie
  • Ducros (McCormick France)
  • Moiret Ets
  • Perles d'Anjou - CAPL (Coopérative agricole des Pays de la Loire)
  • Trescarte
  • Eric Bur
  • Epices du Monde

Liste des graphiques présentés dans cette étude de marché

  • Évolution du marché mondial des épices
  • Principales régions productrices d'épices
  • Principaux exportateurs d'épices
  • Principaux importateurs d'épices
  • L'évolution du segment des PHEM, en volume
Afficher Plus Masquer

Toutes nos études sont disponible en ligne et en PDF

Nous vous proposons de consulter un exemple de notre travail d'étude sur un autre marché !

Une question sur cette étude ?   (+33) 9 70 46 55 00

Dernières actualités

Heinz ajoute une pointe de vinaigre à son Tomato ketchup - 16/05/2024
  • - Marché des condiments en 2023 : 1,18 Mrd€.
  • - Croissance : + 12 %.
  • - Chiffre d'affaires du ketchup en GMS en France: 120 millions€
Cheapflation: la réponse de Maille (Unilever)n - 08/02/2024
  • Le phénomène de la Cheapflation, c'est-à-dire le remplacement de certains produits ou aliments par des substituts moins chers, afin de maintenir des marges ou un prix de vente consommateur.
  • L’exemple de la crème glacée qui n'est plus appelée crème glacée, mais « dessert glacé », en raison du remplacement de produits laitiers par des produits de remplissage.
  • Six marques accusées d'abuser du phénomène Cheapflation par Foodwatch : After Eight, Milka, Fleury Michon, Maille, Bordeau Chesnel et Findus (sur plus de 20 000 références en hypers).
  • La mayonnaise « fins gourmets » de Maille est spécifiquement mise en cause, ayant vu la proportion de jaune d’œuf présente dans la sauce baissée de 24,7 % entre novembre 2023 et janvier 2024.
  • Unilever a dû ajuster la composition de ses produits pour continuer à produire certaines recettes que les consommateurs aiment, dans leur usine à proximité de Dijon.
Production de légumes secs augmentée par Trescarte. - 13/06/2023
  • Chiffre d'affaires de Trescarte : 13 millions d'euros, soit une augmentation de 20% en un an.
  • Taille de l'entreprise : 25 personnes.
  • Usine en construction : superficie de 9 000 mètres carrés.
  • Capacité de conditionnement dans la nouvelle usine : entre 15 000 et 18 000 tonnes de légumes secs par an, soit trois fois plus qu'actuellement.
  • Fondation de l'entreprise : 1959.
  • Répartition actuelle des ventes de l'entreprise : 60 % de lentilles, reste de légumineuses autres que la lentille.
L'usine de quinoa Perles d'Anjou sera livrée en 2024 - 05/06/2023
  • Projet initié par CAPL (Coopérative agricole des Pays de la Loire) et la société Abbottagra, acteurs de la filière Quinoa d'Anjou.
  • CAPL : 246 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2022.
  • Filière du quinoa d'Anjou créée il y a 15 ans.
  • 400 producteurs impliqués.
  • Production annuelle d'environ 3 000 tonnes.
  • Premier rang français et européen pour la production de quinoa.
  • Site industriel Perles d'Anjou en construction de 22 000 m2 sur une emprise de 7 hectares.
  • Investissement de 16 millions d'euros.
  • Marchés visés : industrie agroalimentaire, GMS, magasins spécialisés et restauration.

Entreprises citées dans cette étude

Cette étude de marché contient un panorama complet des entreprises du marché avec les derniers chiffres et actualités de chaque entreprise :

Amora Maille
McCormick
General Mills
Kraft Heinz
Arcadie
Fuchs Gewürze
Sainte-Lucie
Ducros (McCormick France)
Moiret Ets
Perles d'Anjou - CAPL (Coopérative agricole des Pays de la Loire)
Trescarte
Eric Bur

Choisir cette étude de marché c'est :

Accéder à plus de 35 heures de travail

Nos études sont le résultat de plus de 35 heures de recherches et d'analyses. Utiliser nos études vous permet de consacrer plus de temps et de valeur ajoutée à vos projets.

Profiter de 6 années d'expérience et de plus de 1500 études sectorielles déjà produites

Notre expertise nous permet de produire des études complètes dans tous les secteurs, y compris des marchés de niche ou naissants.

Notre savoir-faire et notre méthodologie nous permet de produire des études avec un rapport qualité-prix unique

Accéder à plusieurs milliers d'articles et données payantes

Businesscoot a accès à l'ensemble de la presse économique payante ainsi qu'à des bases de données exclusives pour réaliser ses études de marché (+ 30 000 articles et sources privées).

Afin d'enrichir nos études, nos analystes utilisent également des indicateurs web (semrush, trends…) pour identifier les tendances sur un marché et les stratégies des entreprises. (Consulter nos sources payantes)

Un accompagnement garanti après votre achat

Une équipe dédiée au service après-vente, pour vous garantir un niveau de satisfaction élevé. (+33) 9 70 46 55 00

Un format digital pensé pour nos utilisateurs

Vous accédez à un PDF mais aussi à une version digitale pensée pour nos clients. Cette version vous permet d’accéder aux sources, aux données au format Excel et aux graphiques. Le contenu de l'étude peut ainsi être facilement récupéré et adapté pour vos supports.

Nos offres :

le marché des épices | France

89 € HT
  • Quels sont les chiffres sur la taille et la croissance du marché ?
  • Quels leviers tirent la croissance du marché et leur évolution ?
  • Quel est le positionnement des entreprises sur la chaine de valeur ?
  • Comment se différencient les entreprises du marché ?
  • Données issues de plusieurs dizaines de bases de données

Pack 5 études (-15%) France

75.6 € HT / étude
378 € au lieu de 445 € HT -15%
  • 5 études au prix de 75,6€HT par étude à choisir parmi nos 800 titres sur le catalogue France pendant 12 mois
  • Conservez -15% sur les études supplémentaires achetées
  • Choisissez le remboursement des crédits non consommés au terme des 12 mois (durée du pack)

Consultez les conditions du pack et de remboursement des crédits non consommés.

Ajouts et mises à jour

  • 06/07/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Epices du monde
  • 06/07/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Eric Bur
  • 14/06/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Trescarte
  • 10/06/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Perles d'Anjou - CAPL (Coopérative agricole des Pays de la Loire)
  • 21/02/2023 - Mise à jour des données financières de l'entreprise Amora Maille

Nos références clients

Ils ont consulté nos études Découvrir les avis (+500)

Malcolm Vincent
Linkedin logo

Malcolm Vincent

Astoria Finance

Gregoire de Castelnau
Linkedin logo

Gregoire de Castelnau

Stags Participations

Timothé Huignard
Linkedin logo

Timothé Huignard

PWC

Paul-Alexis Kebabtchieff
Linkedin logo

Paul-Alexis Kebabtchieff

BCG

Aymeric Granet
Linkedin logo

Aymeric Granet

Publicis Consultant

interviews & Cas clients Toutes les interviews et cas clients (45)

La pépite Interview

BFM Business

Paul-Alexis Kebabtchieff

Boston Consulting Group

Marie Guibart

Kea Partners

Elaine, Durand

Crédit Agricole, Information & Veille

Philippe Dilasser

Initiative & Finance

Anne Baudry

Metro

Amaury Wernert

Kroll (Duff & Phelps)

Smart Leaders Interview

B-Smart

Une question ?
Notre équipe est à votre écoute au   (+33) 9 70 46 55 00