le marché du cuir
France

Mise à jour 30/09/2019

SYNTHÈSE DU MARCHÉ

1.1 Présentation

L’appellation « cuir » est régie par le décret 2010-29 du 8 janvier 2010, appelé Décret Cuir, précisant que « L’utilisation du mot cuir (…) est interdite dans la désignation de toute autre matière que celle obtenue de la peau animale au moyen d’un tannage ou d’une imprégnation conservant la forme naturelle des fibres de la peau ». [FFTM].

Principalement utilisé dans les domaines de l’habillement et de la maroquinerie, il est un des matériaux principaux de l’industrie de la décoration, de la sellerie et de la cordonnerie. On l’utilise également beaucoup dans la fabrication de meubles et de couvertures de livres par exemple. Le cuir est usuellement un matériau de luxe, plébiscité par les grandes marques du secteur. Le travail de ces peaux s’effectue dans des tanneries lorsqu’il s’agit de gros animaux (vaches, taureaux, buffles…) ou des mégisseries pour les animaux de plus petite taille (agneaux, chèvres).


Le marché mondial des biens en cuir est en croissance et devrait le rester pour les années à venir. La production (en m2 produits) de cuir d'origine bovine est dominée par la Chine, Amérique Latine et L'Europe. La Chine domine aussi largement la production de cuir de mouton, chèvre et agneau. 

Le marché européen est dominé par l'Italie qui affiche des niveaux de production bien plus élevés que le reste de ses pays voisins. 

En France, les chiffres d'affaires des tanneries et mégisseries sont en croissance. Elle exporte majoritairement en Italie et importe principalement des États-Unis. Cependant, leur nombre diminue et le secteur est de plus en plus concentré. Il doit affronter une concurrence internationale rude ainsi qu'une l'augmentation des prix des matières premières. 

Le marché est concurrencé par les imitations du cuir bon marché, comme le skaï (marque déposée) fait à base de plastique, ou l’alcantara. L’ensemble de ces imitations peut être regroupé sous la dénomination de cuir artificiel, ou similicuir.

Plus que de simples imitations, les alternatives au cuir sont aussi des solutions plus respectueuses de l'environnement. L’industrie du cuir fait, en effet, face à des enjeux environnementaux majeurs, du fait de son importante consommation d’eau à différents niveaux de la production (de l’élevage des animaux à la tannerie), de l’utilisation de produits chimiques, et des rejets des tanneries en gaz à effet de serre, et des critiques sur la condition animale

Pour lire la suite, acheter l'étude complète

Disponibilité: immédiate

Nos offres

Etude de marché à jour

Ajouter au panier

129€ HT

  • Mise à jour de l'étude 
  • Données issue de plus 30 bases
  • Etude de marché au format pdf
  • Une question: (+33) 9 70 46 55 00
  • Télécharger un exemple

Analystes

Analyste de marché chez Businesscoot

Amaury de Balincourt

Amaury de Balincourt logo 1 Amaury de Balincourt logo 2

Analyste Marketing Mister spex

Guillaume Schlager

Guillaume Schlager logo 1 Guillaume Schlager logo 2

Contrôle

Owner and manager, EXEL Rise

Sébastien Wolff

Sébastien Wolff logo 1

Processus

Analystes & Méthodes

Bases de données

Certification
Service

Conseil experts

Avis (0)