le marché du software as a service
France

Mise à jour 08/11/2019

SYNTHÈSE DU MARCHÉ

1.1 Définition du marché

Un SaaS – « software as a service », littéralement « logiciel en tant que service » – est un nouveau modèle de distribution de logiciels. Deux caractéristiques distinguent un SaaS d’un logiciel traditionnel : son utilisation à distance et son prix.

Dans le cas d’un logiciel traditionnel, il est utilisé comme un produit physique, dont l’utilisateur acquiert la propriété définitive à l’achat. L’acquisition du Pack Office Famille est l’exemple typique de ce premier type de logiciel.

A l’inverse, un SaaS est utilisé à distance et avec une tarification variable. D’après le cabinet Gartner, un SaaS peut être défini comme une « application qui est détenue, proposée et gérée par un ou plusieurs fournisseurs. Le fournisseur propose cette application à partir d’un ensemble de codes et de définitions relatives aux données qui sont utilisées sur la base d’un modèle de « one-to-many », dont les revenus sont indexés sur la fréquence d’utilisation ou générés sur la base d’un abonnement ». Salesforce ou SAP sont parmi les exemples les plus connus et les utilisés par les entreprises. Le SaaS n’est donc pas utilisé comme un logiciel physique mais un logiciel virtuel qui est utilisé comme un service à travers le cloud.

La compréhension du marché des SaaS reste cependant variable compte tenue de la complexité des services proposés par les éditeurs de ces logiciels.

 

Deux approches peuvent être retenues :

  1. Par son utilisation, le SaaS est considéré comme un logiciel à part entière qui répond à un besoin précis de l’entreprise comme par exemple la gestion des ressources humaines. Le SaaS est alors une partie intégrante du système de cloud computing.
  2. Par sa commercialisation, le SaaS est considéré comme une solution informatique commercialisable au même titre qu’un matériel (un ordinateur) ou un service (de conseil entre autres) mais sous forme d’un abonnement plutôt qu’une acquisition.

Dans la première approche, le SaaS est l’ultime pilier des trois éléments utilisés par le cloud computing. L’objectif du cloud est de mettre à disposition des usagers, privés ou publics, des capacités de calcul ou stockage à distance. Le SaaS vient ainsi compléter les deux autres piliers du cloud. Le premier, l’infrastructure – ou « IaaS » (Infrastructure as a service) – qui est nécessaire à l’établissement d’un réseau à distance. Le second, la plateforme – ou « Paas » (Platform as a service) – permettant l’établissement d’un environnement dédié à l’hébergement des logiciels que représentent SaaS.

Dans cette perspective, le SaaS est l’héritier des applications de services, connues sous le nom de ASP (« Application Service Provider »). Le SaaS a orchestré une différence fondamentale avec son prédécesseur dont le principe consistait à installer et utiliser leurs applications directement sur un ordinateur. En bouleversant cette utilisation des applications par le recours à Internet, le SaaS bouleverse non seulement l’usage des applications, dont le principal intérêt réside dans leur utilisation à distance, mais également les possibilités d’intégration et de partenariat.

 

D’un point de vue commercial, le SaaS est intégré dans le segment des logiciels, et est donc l’un des trois segments traditionnels de la filière informatique aux côtés des matériels « hardware » (i.e. ordinateur, mobile) et des services (i.e. conseil en gestion et intégration de bases de données). Le segment des logiciels regroupe les applications de mise en réseau, développement informatique et d’usage. Ces applications sont physiques (logiciel traditionnel) ou à distance (SaaS).

Le SaaS est destiné à des usages particuliers et professionnels. Dans ce contexte d’utilisation professionnelle, le SaaS accompagne des entreprises sur l’intégralité de la chaîne de valeur. Plusieurs catégories de logiciels sont ainsi communément distinguées :

  • Gestion des ressources de l’entreprise (ex. : comptabilité, fournisseurs). Ces logiciels sont regroupés sous le nom d’ERP – Entreprise Ressource Planning ;
  • Gestion de la relation clients (ex. : historique de la relation). Ils sont regroupés sous le nom de CRM – Customer Relationship Management ;
  • Gestion des produits (ex. : service après-vente, localisation). Ils sont regroupés sous le nom de PLM – Product Lifecycle Management ;
  • Bureautique (ex. : tableurs) ;
  • Conception (ex. : fabrication assistée par ordinateur).
     

Pour lire la suite, acheter l'étude complète

Disponibilité: 5 jours ouvrés

Nos offres

Etude de marché à jour

Ajouter au panier

129€ HT

  • Mise à jour de l'étude 
  • Données issue de plus 30 bases
  • Etude de marché au format pdf - 35 pages 
  • Une question: (+33) 9 70 46 55 00
  • Télécharger un exemple

Analystes

Analyst @Businesscoot

Gaetan Levasseur

Gaetan Levasseur logo 1 Gaetan Levasseur logo 2

Analyste Marketing Mister spex

Guillaume Schlager

Guillaume Schlager logo 1 Guillaume Schlager logo 2

Contrôle

Analyst Senior

Yannick Malot

Yannick Malot logo 1 Yannick Malot logo 2

Processus

Analystes & Méthodes

Bases de données

Certification
Service

Conseil experts

Avis (0)