Synthèse

Le marché mondial des œufs a connu des tendances significatives à partir de 2020, notamment une évolution vers la production et la consommation d'œufs alternatifs. La France étant le premier producteur européen et ses citoyens consommant des œufs à un taux supérieur à la moyenne européenne, on observe une tendance notable vers des pratiques plus durables et plus respectueuses du bien-être animal. En 2020, la France a atteint son objectif de 50 % d'élevage alternatif de poules, ce qui signifie qu'elle s'éloigne des œufs de poules élevées en cage. La pandémie de Covid-19 a encore accéléré cette évolution, puisque les ventes d'œufs alternatifs ont augmenté pour représenter 65 % du total à la mi-2020.

Les modes de consommation ont été influencés par la pandémie, avec une augmentation de 15,1 % du volume des ventes du secteur de la vente au détail au cours des sept premiers mois de 2020, tandis que la restauration hors foyer a subi une baisse d'activité de 75 % au cours de la première période de confinement. Malgré les ventes au détail positives, l'industrie française des œufs a été confrontée à une tendance à la surproduction en raison de la réduction des débouchés dans la restauration hors foyer et des investissements importants dans l'élevage alternatif. Le coût des aliments pour volailles a également fortement augmenté en raison de la forte demande, ce qui a conduit les acteurs du secteur à demander une augmentation des prix des œufs et des ovoproduits. Dans les supermarchés, les marques de distributeurs détenaient une part de marché dominante de 43,3 % en valeur, montrant une préférence croissante pour les œufs non élevés en cage, avec de grandes marques comme Matines qui prévoient de passer à 100 % d'œufs alternatifs d'ici 2025.

Évolution des préférences et essor de la production d'œufs alternatifs en France

Le marché français des œufs, qui occupe une place importante dans le paysage de la consommation alimentaire du pays, connaît une transition notable qui reflète l'évolution des goûts et des considérations éthiques des consommateurs. Avec une consommation annuelle par habitant qui reste supérieure à la moyenne européenne, soit environ 220 œufs, les Français ont montré un attachement constant aux œufs dans leur alimentation.

La demande d'œufs en France n'est pas seulement importante sur le plan quantitatif, mais aussi sur le plan qualitatif. Une proportion stupéfiante de 95 % de la population française est encline à soutenir le passage à des méthodes alternatives d'élevage des œufs par rapport aux options conventionnelles d'élevage en cage. Cette évolution est également évidente sur le marché : plus de la moitié des œufs consommés proviennent d'élevages sans cages, ce qui représente un bond considérable par rapport à la situation qui prévalait il y a quelques années. Les consommateurs accordent également une importance croissante à la transparence et à la traçabilité de l'origine des œufs, un aspect que les producteurs ont méticuleusement pris en compte. En outre, le paysage économique du marché français des œufs dessine une trajectoire prononcée en faveur des œufs de poules non élevées en cage. Les alternatives telles que l'élevage en plein air et l'élevage biologique sont de plus en plus dominantes, avec des prix plus élevés et une base de consommateurs prêts à investir davantage pour une qualité perçue et des normes éthiques.

Il convient de noter que, dans le cadre de cette évolution des préférences, les coûts de production de ces œufs alternatifs sont sensiblement plus élevés, parfois plus de deux fois supérieurs à ceux des œufs standard. L'intérêt porté à l'élevage d'œufs alternatifs et plus humains s'inscrit dans une tendance plus large où les consommateurs français adoptent des produits qui s'engagent à respecter les pratiques écologiques, les avantages nutritionnels et le bien-être des animaux. Les marques innovant autour de ces paramètres, le marché des œufs au détail est en proie à une concurrence dynamique, les différents acteurs s'efforçant d'offrir des propositions de valeur distinctes.

Alors que la France est sur le point d'abandonner progressivement la méthode de production d'œufs en cage, une confluence de pressions réglementaires et de défense des consommateurs semble propulser l'industrie vers l'adoption complète de systèmes d'élevage alternatifs. Cette tendance est soutenue par la demande croissante de transparence, d'approvisionnement éthique et de considérations environnementales, ce qui reflète l'essence des demandes du marché français moderne.

Les acteurs clés du marché de l'œuf en France

Alors que nous naviguons à travers les contours dynamiques de l'industrie française des œufs, plusieurs acteurs clés émergent, annonçant des rôles essentiels dans le façonnement des tendances du marché et la satisfaction de l'appétit des consommateurs.

  • Matines est un acteur de poids, bien implanté et disposant d'un solide réseau de 300 éleveurs partenaires. Bien qu'elle ait connu récemment des revers liés à son ancienne orientation vers les poules en cage, Matines est en train de recalibrer sa boussole pour s'aligner sur les demandes émergentes du marché. En s'engageant à passer entièrement à la production d'œufs alternatifs d'ici 2025, Matines adapte son offre pour répondre aux attentes éthiques et qualitatives des consommateurs d'aujourd'hui.

  • Parallèlement, la marque indépendante L'Oeuf de Nos Villages jouit d'une forte présence sur le marché et enregistre une évolution favorable de ses ventes. En embrassant les vertus de la tradition et du terroir, la marque trouve un écho auprès des consommateurs qui recherchent la traçabilité et les valeurs de la production locale, se taillant ainsi une place de choix sur le marché.

  • Le groupe LDC maintient son importance sur le marché grâce à deux de ses marques : Loué et Le Gaulois. Ces deux marques se sont forgé des identités distinctes - Loué, qui s'aligne sur l'éthique de l'élevage en plein air, et Le Gaulois, qui mise sur une forte poussée de croissance, bien qu'à partir d'une base plus modeste. Ces marques représentent un mélange harmonieux de qualité et d'agriculture éthique, en phase avec les préférences des consommateurs pour des pratiques humaines et durables.

  • Cocorette est un autre nom qui résonne dans le paysage du marché, opérant sous le Groupe Cocorette (anciennement Oeufs Nord Europe). La conviction de ses pratiques agricoles et de ses choix d'emballage écologiques permet à Cocorette de se démarquer dans un espace de plus en plus concurrentiel.

  • Pour conclure ce tour d'horizon des champions de l'industrie française de l'œuf, le groupe Panzani, à travers sa gamme Lustucru, assure une présence sur le marché qui complète les divers besoins des consommateurs français, de la table de cuisine aux établissements gastronomiques.

Collectivement, ces acteurs du marché, chacun avec son éthique de marque et son orientation stratégique uniques, tissent une riche tapisserie qui représente les multiples facettes de l'industrie française des œufs. Alors qu'ils naviguent entre les demandes changeantes des consommateurs et les paysages réglementaires, ils continuent à poser les bases d'un marché adaptable, éthique et prêt pour une croissance future.

Obtenez toutes informations essentielles
à la compréhension de ce marché

Détail du contenu

Informations

  • Nombre de pages : 30 pages
  • Format : Version digitale et PDF
  • Dernière mise à jour : 20/03/2021
Détail des mises à jour

Sommaire et extraits

1 Synthèse du marché

1.1 Définition et périmètre d'étude

L'étude portera uniquement sur les oeufs de volaille destinés à la consommation alimentaire et leurs dérivés, c'est-à-dire les ovoproduits alimentaires qui sont des oeufs transformés. 

Dans un marché mondial en croissance depuis plusieurs décennies, la Chine domine la production mondiale avec 30% de la production en 2018, contre 10% environ pour l'UE.

Le marché de l’oeuf et des ovoproduits en très important en France, avec une consommation française moyenne supérieure à la consommation européenne moyenneLa France est le premier producteur européen d'oeufs de consommation, avec une production en croissance depuis plusieurs années. Mais d'autres pays - comme l'Espagne - sont en croissance forte depuis quelques années.

Le marché français doit de plus en plus faire face à une évolution des attentes de la demande, aussi bien au niveau de l’origine de production (traçabilité du produit) qu’au type d'élevage dont proviennent les oeufs (volonté croissante de solutions d'élevage alternatives à la cage aménagée). La filière française s'est ainsi organisée afin d'atteindre 50% d'élevage alternatifs de poules pondeuses (au sol, bio ou en plein air) - objectif qu'elle a déjà atteint en 2020.

 

1.2 Analyse des marchés mondiaux et européens

Selon la FAO, la consommation mondiale d'oeuf par habitant a quasiment doublé depuis ****. L'Asie a beaucoup contribué à la croissance du marché : ces ** dernières années, la production asiatique a été multiplié par *, alors que la production mondiale a été multiplié par *.*. 

En ****, la production mondiale est estimée à ** millions de ...

1.3 Un marché français en croissance

En France, ** milliards d'oeufs sont produits en ****, pour un chiffre d'affaires des producteurs d'environ *.* milliards d'€ selon ITAVI.

Le nombre d'oeufs produits en France est en croissance depuis **** comme le souligne le graphique suivant. 

Evolution de la production d'œufs (***) France, **** - ****, en milliards Source: ****

1.4 Analyse du commerce extérieur

Commerce extérieur d'oeufs coquilles : 

En prenant les codes ********, ******** et ******** sur Finances.gouv, qui correspondent aux oeufs de volailles domestiques ou de basse-cour, en coquilles, frais, conservés ou cuits, on obtient les graphiques suivants. 

Le commerce extérieur est déficitaire en termes d'oeufs de volaille en coquille pour la ...

1.5 L'impact de la crise du Covid-19

Globalement, l'impact sur la filière des œufs est contrasté avec :

En grande distribution, l'impact est très positif : sur les * premiers mois de l'année ****, les ventes en volume ont progressé de **.* % contre * % par an ces dernières années : preuve d'une forte hausse de la consommation à domicile.

Dans la ...

2 Analyse de la demande

2.1 L'œuf, un produit apprécié des Français

La consommation des oeufs en France : Selon une enquête CSA en ****, ** % des Français consomment des oeufs, soit *% de plus qu'en ****. C'est d'ailleurs le cas chez toutes les catégories d'âge puisque **% des enfants apprécient les oeufs. Ainsi, en moyenne, *** oeufs sont consommés par an et par ...

2.2 Répartition de la consommation des œufs

La consommation à domicile d'oeufs coquille, achetés en magasin, représente **% de la consommation d'oeufs en France. 

En simplifiant, le marché est donc réparti **/** entre la vente d'oeufs coquille en grande distribution et la vente d'oeufs aux industries agro-alimentaires et RHD, sous forme d'ovoproduits ou d'oeuf coquille. 

Consommation d'œuf ...

2.3 Critères d'achat et catégories d'œufs privilégiés par les Français en magasin

Les principaux critères d'achat des oeufs sont :  

le mode d'élevage des poules : ** % des Français soutiennent la démarche de transition de la filière vers l'élevage alternatif l'origine française : ** % des consommateurs y sont attachés en **** Un *ème critère, un peu moins important, est la ...

2.4 Evolution des industries alimentaires et de la RHD consommant des ovoproduits

Comme vu en *.*, l'industrie agro-alimentaire et la RHD représentent un peu moins de la moitié de la consommation d'oeufs en France dont : 

**% sous forme d'ovoproduits pour la RHD et l'industrie agro-alimentaire ** % sous forme d'oeufs coquille pour la RHD

Les industries alimentaires utilisent les ovoproduits dans différents domaines dont ...

3 Structure du marché

3.1 Chaîne de valeur de la filière des œufs en France

Schéma simplifié de la chaîne de valeur de la filière oeuf

France, ****

Source: ****

NB  :

TEOC = Tonnes Équivalents Oeufs Coquilles Poulettes = Futures poules pondeuses

3.2 Analyse de la production des œufs (œufs de consommation)

Les producteurs d'oeufs peuvent être : 

Sous contrat avec les centres de conditionnement (***) Indépendants : les producteurs possèdent alors leur propre centre de conditionnement 

La part contractualisé est la plus importante. 

Les centres d'emballages assurent quant à eux l'intégrité et la conformité des oeufs aux standards du marché, en les triant ...

3.3 Analyse des circuits de distribution des œufs

**% de la production française est écoulée pour la consommation à domicile des ménages français en oeuf coquille. 

**% des oeufs sont également transformé en ovoproduits, le reste est écoulé sous forme coquille. 

Commercialisation des œufs par circuits de distribution sur le marché français France, ****, en % Source : Franceagrimer NB ...

3.4 Analyse de la transformation en ovoproduits

Comme vu en *.*, ** % des oeufs sont transformés en ovoproduits. 

Selon Franceagrimer, *** *** tonnes d'ovoproduits ont été fabriqués en France en ****  : les oeufs utilisés sont de divers sortes : 

oeufs "de table" avec des défauts de taille, de visuel excédents de production des oeufs "de table" élevages spécifiques ...

3.5 Segmentation et dynamique des acteurs dans la grande distribution

En grande distribution, un marché qui croît plus vite en valeur qu'en volume

En ****, les ventes d’œufs en Grande Distribution ont augmenté de *,* % en volume et *,* % en valeur par rapport à **** ; portées par la croissance des ventes d’œufs issus d’élevages alternatifs à la cage aménagée.

 Source: ...

4 Analyse de l'offre

4.1 Typologie de l'offre d'œufs

Mode d'élevage des poules pondeuses et type d'oeufs : [***]

On distingue * types d'élevage qui débouchent sur * types d'oeufs : 

*) L'élevage biologique (***) : Poules alimentées avec de la nourriture biologique, pouvant accéder à des parcours extérieurs avec végétation. En intérieur, les poules disposent de nids, ...

4.2 Evolution des principaux coûts et des prix de l'œuf et des ovoproduits

Évolution des principaux coûts pour la filière : 

La plupart du temps, les éleveurs de poules en cage qui souhaitent passer à l’alternatif doivent investir dans de nouveaux bâtiments, nécessitant un investissement moyen de ** à ** euros par poule.

CNPO chiffrait à *** millions d'€ le montant d'investissement nécessaire hors coût ...

4.3 Les grands enjeux et tendances autour de la filière œuf

Étant donné que l'oeuf alternatif devient répandu, les marques doivent miser sur d'autres points pour se différencier. 

L'importance de la traçabilité et de l'origine française : Le logo Oeufs de France a été lancé en ****, et s'étend même depuis l'été **** aux produits alimentaires contenant des ...

5 Règlementation

5.1 Réglementation

Les œufs sont soumis à une réglementation qui permet d’en assurer la traçabilité et de fixer les normes de commercialisation applicables. 

On distingue * catégories d'oeufs, tels qu'ils sont classés dans les centres d'emballages : 

la catégorie A sont les oeufs frais destinés aux consommateurs la catégorie ...

Liste des graphiques

  • Répartition de la production d'œufs de consommation
  • Evolution de la production d'œufs de consommation dans les principaux pays européens
  • Valeur du commerce mondial d'œufs et ovoproduits
  • Evolution de la production d'œufs (issus de poules pondeuses)
  • Fréquence de consommation d'œufs
Afficher Plus Masquer

Toutes nos études sont disponible en ligne et en PDF

Nous vous proposons de consulter un exemple de notre travail d'étude sur un autre marché !

Une question sur cette étude ?   (+33) 9 70 46 55 00

Dernières actualités

Circul'Egg : première usine de revalorisation des coquilles d'œufs en Ille-et-Vilaine - 25/11/2023
  • Date d'inauguration du nouveau site industriel de Circul’Egg: 10 novembre 2023
  • Localisation de l'usine: Commune de Janzé (Ille-et-Vilaine) près de Rennes
  • Capacité de traitement de l'usine: 15 à 20 tonnes de coquilles d’œufs par jour
  • Part du Grand-Ouest dans le gisement national des coquilles d’œufs : 75%
  • Quantité de coquilles d'œufs rejetées par an avant le projet de valorisation: 40 000 tonnes
  • Montant de l'investissement dans le démonstrateur industriel de Circul’Egg: 5 millions d'euros
  • Le nombre de collaborateurs dans l'entreprise: plus d'une dizaine
Les volailles de Loué à la conquête du marché polonais - 23/11/2023
  • LDC, le premier volailler français
  • Achat du leader de la dinde en Pologne, la société Indykpol avec Rolmex, un investisseur dans l'immobilier, exportateur de volailles, distributeur de vin.
  • La Pologne est le plus gros producteur de dindes et de poulets de l'Europe et exporte la moitié de ses volailles dans l'Union européenne
  • Cette opération portera l'activité internationale totale de LDC au-dessus du milliard d'euros en 2024 pour un chiffre d'affaires total de plus de 6 milliards d'euros.
  • L'entreprise française détiendra alors 16 usines en Pologne pour une activité de 700 millions d'euros
  • Indykpol a réalisé un chiffre d'affaires de 228 millions d'euros en 2022, dont plus de 60 % sur le marché domestique.
  • La Pologne
  • Objectif d'installer le modèle LDC avec des volailles nées, élevées et transformées localement et de développer la consommation avec des marques très connues comme Indykpol 
  • LDC s'est installé en Pologne il y a vingt ans
  • Les effets ravageurs de la grippe aviaire appartiennent à un passé récent et la vaccination des canards a redonné de l'espoir à la filière.
LDC négocie l'achat de DSL (Délices de Saint Léonard), une usine dans le Morbihan - 23/11/2023
  • LDC est le premier acteur français sur le marché de la volaille.
  • LDC vise l'acquisition de l'usine Les Délices de Saint-Léonard (DSL) appartenant à Agromousquetaires.
  • L'objectif de l'acquisition est d'augmenter ses parts de marché sur l'activité traiteur et de consolider son maillage territorial.
  • DSL est située à Theix-Noyalo (Morbihan) et fait partie de la coopérative Les Mousquetaires, qui compte une soixantaine d'usines en France.
  • En 2022, le chiffre d'affaires du groupe LDC était de 5,8 milliards d'euros.
  • LDC emploie 23.000 personnes et possède une centaine de sites.
  • Le volume d'affaires de l'usine DSL est de 50 millions d'euros et elle emploie 265 salariés.
Un business en cassant des oeufs: le pari fou de Circul’Egg - 10/11/2023
  • La France produit 40 000 tonnes de coquilles d’œuf par an.
  • La société Circul’egg spécialisée dans la valorisation des coquilles d'oeuf a réussi à lever 2 millions d'euros en début 2022
  • Circul’egg prévoit de monter un site de production pilote de 100 m2 à Clichy (Hauts-de-Seine).
  • Circul’egg compte démarrer sa production en traitant au départ 5 tonnes de coquilles d’œuf par jour avec 20 salariés.
  • La production de Circul’egg pourrait tripler si nécessaire.
  • À Janzé (Ille-et-Vilaine), environ 80 % des casseries tricolores sont situées à proximité.
  • D’ici quatre à cinq ans, Circul’egg envisage de réaliser un chiffre d'affaires de 20 à 30 millions d'euros.
LDC prêt à reprendre les Délices de Saint-Léonard à Agromousquetaires - 12/10/2023
  • L'entreprise numéro un de la volaille française cherche à se diversifier dans le traiteur.
  • L'entreprise est entrée en négociations exclusives avec Agromousquetaires pour la reprise d'un site à Theix (Morbihan).
  • Le site est spécialisé dans la fabrication de pizzas, quiches, crêpes et tartes fraîches et surgelées.
  • L'usine fabrique également des sandwichs au format club et maxi, du snacking frais et des sandwichs baguette.
  • Les marques produites par l'usine sont Fiorini, Monique Ranou, Claude Léger et Top Budget.
  • Le chiffre d'affaires de l'usine est de 50 millions d'euros.
  • L'usine emploie 265 salariés.
Dans le Doubs, les oeufs Coquy montent en cadence - 14/09/2023
  • En 2019, la société PEB (Production des élevages Bourgon), producteur de l'oeuf Coquy, a changé de propriétaire.
  • Ses nouveaux actionnaires sont trois coopératives agricoles de l'Alliance BFC : Terre Comtoise (72 % du capital), Dijon Céréales et Bourgogne du Sud (14 % chacune).
  • L'entreprise est située à Flagey (Doubs) et produit des œufs issus d'élevage de poules pondeuses en plein air, au sol et bio.
  • Elle compte 45 salariés permanents et une quinzaine de saisonniers.
  • Elle produit et livre chaque jour 250 000 œufs.
  • 90 % de sa production est vendue dans les rayons de 250 grandes et moyennes surfaces sous les marques Coquy (premium extra-frais)
  • Son chiffre d'affaires, en croissance, a dépassé les 10 millions d'euros en 2022.
  • L'entreprise abrite six poulaillers où 120 000 poules pondeuses sont élevées.

Entreprises citées dans cette étude

Cette étude contient un panorama complet des entreprises du marché avec les derniers chiffres et actualités de chaque entreprise :

L'Œuf de nos Villages
Matines (Avril groupe)
Loeuf
LDC Groupe
Lustucru Frais (Pastacorp Group)
Cocorette Distribution
Eureden Group - d’Aucy
Le Gaulois (LDC groupe)
P'tit gone
Cocotine - D'Aucy France (Euroden groupe)
Fermiers D'Ancenis
Coquy Oeufs

Choisir cette étude c'est :

Accéder à plus de 35 heures de travail

Nos études sont le résultat de plus de 35 heures de recherches et d'analyses. Utiliser nos études vous permet de consacrer plus de temps et de valeur ajoutée à vos projets.

Profiter de 6 années d'expérience et de plus de 1500 études sectorielles déjà produites

Notre expertise nous permet de produire des études complètes dans tous les secteurs, y compris des marchés de niche ou naissants.

Notre savoir-faire et notre méthodologie nous permet de produire des études avec un rapport qualité-prix unique

Accéder à plusieurs milliers d'articles et données payantes

Businesscoot a accès à l'ensemble de la presse économique payante ainsi qu'à des bases de données exclusives pour réaliser ses études de marché (+ 30 000 articles et sources privées).

Afin d'enrichir nos études, nos analystes utilisent également des indicateurs web (semrush, trends…) pour identifier les tendances sur un marché et les stratégies des entreprises. (Consulter nos sources payantes)

Un accompagnement garanti après votre achat

Une équipe dédiée au service après-vente, pour vous garantir un niveau de satisfaction élevé. (+33) 9 70 46 55 00

Un format digital pensé pour nos utilisateurs

Vous accédez à un PDF mais aussi à une version digitale pensée pour nos clients. Cette version vous permet d’accéder aux sources, aux données au format Excel et aux graphiques. Le contenu de l'étude peut ainsi être facilement récupéré et adapté pour vos supports.

Nos offres :

le marché de l'Oeuf | France

89 € HT
  • Quels sont les chiffres sur la taille et la croissance du marché ?
  • Quels leviers tirent la croissance du marché et leur évolution ?
  • Quel est le positionnement des entreprises sur la chaine de valeur ?
  • Comment se différencient les entreprises du marché ?
  • Données issues de plusieurs dizaines de bases de données

Pack 5 études (-15%) France

75.6 € HT / étude
378 € au lieu de 445 € HT -15%
  • 5 études au prix de 75,6€HT par étude à choisir parmi nos 800 titres sur le catalogue France pendant 12 mois
  • Conservez -15% sur les études supplémentaires achetées
  • Choisissez le remboursement des crédits non consommés au terme des 12 mois (durée du pack)

Consultez les conditions du pack et de remboursement des crédits non consommés.

Ajouts et mises à jour

  • 14/11/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Circul’egg
  • 14/09/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Coquy Oeufs
  • 06/07/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Fermiers D'Ancenis
  • 06/07/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Cocotine
  • 06/07/2023 - Ajout des informations de l'entreprise P'tit gone
  • 06/07/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Le Gaulois
  • 13/06/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Eureden Group
  • 07/04/2023 - Ajout des informations de l'entreprise 777 le marché de l'oeuf en France
  • 26/02/2023 - Mise à jour des données financières de l'entreprise LDC (Groupe)
Une question ?
Notre équipe est à votre écoute au   (+33) 9 70 46 55 00