Synthèse de notre étude de marché

Le marché mondial des chevaux de course après 2020 met en évidence un excédent commercial important pour la France, avec 8 000 équidés importés et 21 000 exportés en 2020, soit un excédent de +13 000 chevaux. Les trotteurs sont largement excédentaires avec un taux de couverture de 21,5, dépassant la moyenne équine de 2,63, tandis que les galopeurs affichent un taux de couverture de 2,07. La demande de chevaux de course montre une tendance à la baisse pour les trotteurs mais une légère augmentation pour les galopeurs, les échanges de trotteurs ayant diminué de 14,3 % entre 2015 et 2020, tandis que les transactions de galopeurs ont augmenté de 6 % au cours de la même période. Notamment, les exportations de chevaux de course ont connu une tendance à la hausse, les galopeurs et les trotteurs enregistrant respectivement une augmentation de 32 % et de 28,7 %. Malgré la pandémie, cette dynamique reste forte, notamment pour les galopeurs dont les exportations ont continué à augmenter. Le prix moyen d'adjudication des chevaux de course varie également sensiblement entre les trotteurs (13 666 €) et les galopeurs (42 614 €) en 2020, ce qui témoigne d'un marché sensible aux catégories, aux races et au potentiel des chevaux de course. Enfin, le secteur des paris sur les chevaux de course reste la première ressource financière de la filière, même si l'on observe une baisse des mises en 2020 (7,801 milliards d'euros) en raison de la crise sanitaire, contre 9,121 milliards d'euros.

Dynamique du marché et tendances de la demande dans la filière française des chevaux de course

Le marché français des chevaux de course, bien qu'il ne constitue qu'une fraction de l'ensemble des achats de chevaux, présente des tendances et des facteurs de demande qui lui sont propres. Sur la base des informations fournies, nous pouvons discerner qu'environ 13 % des transactions de chevaux sont destinées aux courses, 8 % de ces chevaux de course étant ensuite utilisés pour le sport-loisir-enseignement.

Il est intéressant de noter que, malgré la stabilité de la demande globale de chevaux dans différentes catégories, la préférence pour les trotteurs par rapport aux galopeurs a suivi des trajectoires différentes. Alors que la demande de trotteurs a diminué d'environ 14 % entre 2015 et 2020, les galopeurs ont connu une légère augmentation de la demande d'environ 6 %. Si l'on considère le profil des chevaux achetés, les trotteurs représentent plus de la moitié des achats de chevaux de course, les galopeurs représentant l'autre moitié environ.

Le prix d'achat varie sensiblement selon le type de vente, notamment lors des ventes aux enchères où les prix moyens peuvent s'envoler pour les yearlings à fort potentiel et atteindre des centaines de milliers, voire des millions d'euros. Notamment, le prix moyen d'un galopeur aux enchères est nettement supérieur à celui d'un trotteur, ce qui met en évidence une différence marquée dans les évaluations du marché entre les deux. L'examen des acheteurs et de leur comportement révèle une dépendance notable à l'égard des cercles et des réseaux professionnels, une grande partie des acheteurs n'ayant même pas vu les chevaux de course avant de les acheter.

Les entraîneurs et les propriétaires amateurs sont des acteurs de premier plan, qui représentent la majorité des achats de chevaux de course. Le marché présente également un excédent commercial considérable dans le mouvement des chevaux de course, les exportations dépassant largement les importations, notamment pour les trotteurs. On ne peut ignorer l'influence substantielle de l'industrie des courses et des paris sur le marché des chevaux de course.

Avec des enjeux de paris qui se chiffrent en milliards d'euros, dont une grande partie est réinjectée dans l'industrie sous forme de paiements et d'incitations, la santé de ce secteur reste un déterminant central de la vitalité du marché des chevaux de course. Le volume des courses organisées chaque année renforce encore la robustesse du secteur, la France conservant une forte présence mondiale dans les courses d'obstacles, de plat et de trot. Les données relatives au marché national brossent le tableau d'une industrie principalement composée de paris, d'élevage, de commerce et de pensions, les paris représentant la part du lion de la taille du marché.

Le marché mondial des chevaux affiche également une croissance robuste, ce qui indique un environnement potentiellement favorable pour l'industrie française des chevaux de course. Cette dynamique financière suggère que si le nombre d'éleveurs et de naissances de chevaux de course a pu fluctuer, le marché dans son ensemble reste sain, avec les paris hippiques comme fer de lance.

Acteurs clés qui façonnent le paysage du marché des chevaux de course

Le marché des chevaux de course fonctionne grâce à un ensemble d'activités interconnectées telles que l'élevage, le commerce, l'organisation de courses et la facilitation des paris hippiques. Diverses entités jouent un rôle essentiel dans chaque segment, assurant la prospérité du marché et répondant aux demandes des passionnés et des professionnels des chevaux de course.

Élevage et production

Le segment de l'élevage est dominé par de nombreux éleveurs qui produisent à la fois des trotteurs et des galopeurs. La France, premier producteur mondial de trotteurs, abrite un nombre important de ces éleveurs. Le secteur du galop compte notamment des acteurs tels que le célèbre Haras d'Étreham dans le Calvados, connu pour élever des yearlings de pur-sang anglais à fort potentiel qui atteignent des prix impressionnants lors des ventes aux enchères.

Marché des ventes aux enchères

La vente aux enchères de chevaux de course est un spectacle qui permet souvent de découvrir et d'évaluer le potentiel d'une élite. Les meilleures ventes aux enchères dans le monde, notamment celles de Deauville en France, de Keeneland aux États-Unis, de Kildare en Irlande et de Newmarket en Grande-Bretagne, affichent fréquemment des prix de vente allant de quelques centaines de milliers d'euros à plusieurs millions d'euros. Ces ventes aux enchères présentent la crème de la crème, où des yearlings méticuleusement sélectionnés pour leur pedigree et leurs perspectives d'avenir font l'objet d'enchères astronomiques.

Institutions de courses

France Galop et Le Trot sont les deux principales institutions de courses en France, qui structurent et organisent le paysage hippique français. France Galop supervise l'industrie des courses de galop, tandis que Le Trot se concentre sur les courses d'attelage et de trot. Ces entités ne se contentent pas de coordonner les courses, elles distribuent également des primes qui alimentent la compétitivité du secteur.

Pari et mise

Au cœur des paris hippiques, le PMU (Paris Mutuel Urbain) est le mastodonte qui concentre l'essentiel des enjeux. Le PMU offre des possibilités de paris dans des points de vente physiques et en ligne, ce qui en fait le pilier central pour les parieurs.

Parmi les autres opérateurs de paris en ligne agréés figurent Betclic Enterprises Limited, France Pari, Genybet, Joabet, SPS Betting France Limited et Zeturf France Limited. Ensemble, ces entités s'adressent à un public de parieurs varié, offrant un large éventail d'options de paris et contribuant à l'épine dorsale financière de l'industrie des courses hippiques.

Défense du bien-être des animaux

Au milieu de toute l'activité commerciale, des organisations comme Jump Ethique et des initiatives comme RaceandCare apparaissent comme les gardiens du bien-être des équidés. Ces groupes de défense et ces initiatives contribuent à promouvoir des pratiques responsables dans le domaine des courses de chevaux et à garantir que l'industrie respecte des normes élevées en matière de bien-être animal. 

Obtenez toutes informations essentielles
à la compréhension de ce marché

Détail du contenu de l’étude de marché

Informations

  • Nombre de pages : ~ 40 pages
  • Format : Version digitale et PDF
  • Dernière mise à jour :
Détail des mises à jour

Sommaire et extraits

1 Synthèse du marché

1.1 Définition et périmètre d'étude

Il y a deux catégories de chevaux de course. Les chevaux pour les courses de galop, ou se distinguent les purs-sangs et les AQPS (autres que purs-sangs), et les chevaux de trot pour les courses éponymes, où les chevaux doivent donner leurs plus grande vitesse sans galoper. 

Le marché mondial des chevaux de course est estimé à plusieurs dizaines de milliards de dollars. Ce chiffre d’affaires mondial du secteur est largement partagé par une poignée de pays. Le marché est tiré en Europe par la France et la Grande-Bretagne, en Amérique par les Etats-Unis et le Canada, et en Asie par le Japon et Hong Kong. L’Australie est aussi un acteur mondial majeur. 

Le marché Français des chevaux de course, évalué à plusieurs milliards d’euros, peut être divisé en 4 activités : l’élevage, le commerce, la pension, et l’organisation des courses et paris hippiques associés. C’est d’ailleurs cette dernière activité qui génère l’essentiel du chiffre d’affaires de la filière. L’activité des paris hippiques, très largement dominée par le PMU (Pari Mutuel Urbain)  est ainsi primordiale pour la filière, d’autant plus que la moitié des prélèvements sur les paris hippiques est reversé aux autres acteurs de la filières (les associations telles que France Galop et le Trot, qui répartissent à leurs tours une partie de cet argent vers les éleveurs, propriétaires, entraîneurs, jockeys…). Du côté du commerce des chevaux de course, où l’évènement phare en France est la vente aux enchères de Deauville, deux acteurs majeurs concentrent la majeure partie de l’activité : ARQANA et Osarus. 

1.2 Un marché mondial en forte croissance

Marché des équidés : 

D'après l'Equine Business Association, la taille de marché mondial de toute l'industrie équine s'établissait à *** milliards de dollars américains en ****. Le marché est tiré par l'Europe qui compte **% des parts de marché (***). 

Taille de marché mondial de l'industrie des équidés Monde, ****, en milliards d'USD Source: ...

1.3 Marché national

La filière des chevaux de courses est caractérisée par * principales activité économiques : élevage, commerce, pensions et paris hippiques. Le graphique ci-dessous montre la taille du marché total (***) et chacun des chiffres d'affaires des différentes activités composant la filière des chevaux de course.

Cette taille de ...

1.4 Une balance commerciale largement excédentaire pour les chevaux de course

Au total, ce sont * *** équidés qui ont été importés et ** *** qui ont été exportés en ****. La balance commerciale des équidés est donc largment postive, avec un solde de +** *** animaux, soit un taux de couverture (***) de *.**.

Concernant les chevaux de course, les galopeurs et les trotteurs, ils sont ...

2 Analyse de la demande

2.1 La demande de chevaux de course

Les chevaux sont en grande majorité (***). La catégorie des chevaux achetés pour une utilisation en courses arrive en deuxième position, bien que loin derrière, représentant **% des transactions. Cependant, *% des achats de chevaux sont des chevaux de race de course, mais achetés dans le cadre d'une ...

2.2 Profil des chevaux achetés

Les chevaux achetés destinés à la course concernent majoritairement (***).

Répartition des achats de chevaux de course selon la race France, ****, en % Source: ****

Les chevaux destinés à la course sont en moyenne achetés à *.* ans pour les galopeurs, et *.* ans pour les trotteurs. Ce sont au moins **% des "galopeurs" (***) et ...

2.3 Profil des acheteurs de chevaux de course

Les futurs acheteurs de chevaux de course ont plusieurs modes de repérage de ces derniers. Le principal est le repérage lors de rassemblements (***). Les petites annonces ne concernent que *% des repérages. Ces proportions montrent l'importance du rôle du réseau dans les transactions de chevaux de ...

2.4 Les courses et les paris : déterminants majeurs de la demande

Les paris hippiques sont la principale ressource financière du secteur des chevaux de course (***). De fait, les paris hippiques et les courses associées sont les deux déterminants majeurs du marché des chevaux de course. 

Courses :

Le nombre total de courses hippiques est globalement stable ces dernières années ...

3 Structure du marché

3.1 Chaîne de valeur de la filière

Ci-dessous est présentée une chaîne de valeur simplifiée de la filière des chevaux de course. Chacun des maillons de cette chaîne de valeur est détaillé dans d'autres parties de l'étude : 

Elevage : cf *.* Commerce : cf parties * et *.* Course : cf *.* et *.* Paris hippiques : cf *.* et ...

3.2 Production : l'élevage de chevaux de course

Le graphique ci-dessous recense les éleveurs français de juments saillies pour les races de chevaux de course. Ce nombre d'éleveurs est plus élevé chez les chevaux de trot que chez les chevaux de galop. De plus, nous pouvons remarquer que dans les deux catégories, le nombre d'éleveurs ...

3.3 Les courses de chevaux

Il y a en France *** sociétés de courses en activité. Celles-ci ont organisé **** "réunions" (***). 

Répartition géographique des hippodromes (***)

Source: ****

Les deux cartes ci-dessus montrent la répartition des hippodromes (***). La Normandie et le Pays de la Loire concentrent à eux deux **% des lieux de courses. Ces deux ...

3.4 Les paris hippiques, activité structurante de la filière

L'acteur principal des paris hippiques est le PMU (***), sont au nombre de * : Betclic Enterprises Limited, France Pari, Genybet, Joabet, PMU, SPS Betting France Limited, Zeturf France Limited.

Les paris sur hippodromes ne représentent quant à eux que *.*% des mises en valeur en ****. Cette proportion a été impactée par la crise ...

4 Analyse de l'offre

4.1 Valorisation des chevaux de course

Il existe trois canaux de vente des chevaux de course :

Ventes aux enchères Courses à réclamer Hors ventes aux enchères et courses à réclamer

Les chevaux sont classés en * catégories lors des ventes :

Foal : poulain de race de sang ayant moins d'un an Yearling : poulain de race ...

4.2 Tendances de l'offre

L'envol des prix des galopeurs aux ventes aux enchères

Nous avons vu dans la partie précédente que le prix de vente moyen des chevaux de galop était de ** *** euros toutes catégorie confondues, et de de ** *** euros pour les galopeurs yearlings (***). C'est dans cette catégorie que les ...

5 Règlementation

5. Réglementation des paris hippiques

Jusqu'en ****, le PMU (***) était le seul opérateur autorisé pour les paris hippiques en France, que ce soit physiquement ou virtuellement. À partir de **** cependant, le parlement a adopté la loi n° ****-*** relative à l'ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d'argent et de hasard en ligne. Cette ...

6 Positionnement des acteurs

6. Segmentation

  • PMU Pari Mutuel Urbain
  • Betclic Group
  • France Galop
  • ARQANA
  • Equidia
  • Arquana
  • Eqwin

Liste des graphiques présentés dans cette étude de marché

  • Evolution du nombre d'achats de chevaux de course : galopeurs et trotteurs
  • Répartition d'achats des chevaux par utilisation
  • Répartition des achats de chevaux de course selon la race
  • Répartition des chevaux de course achetés selon l'activité précédant l'achat
  • Répartition des achats de chevaux de course selon l'ancien propriétaire
Afficher Plus Masquer

Toutes nos études sont disponible en ligne et en PDF

Nous vous proposons de consulter un exemple de notre travail d'étude sur un autre marché !

Une question sur cette étude ?   (+33) 9 70 46 55 00

Dernières actualités

France Galop vise la relance des courses hippiques. - 27/03/2024
  • - Augmentation de propriétaires de chevaux de course : +600 au cours des trois dernières années pour atteindre 5.800 propriétaires.
  • - Nombre de spectateurs dans les cinq hippodromes de France Galop : 400.000 l'an dernier, en hausse de 6%.
  • - Chiffre d'affaires du PMU : 10 milliards d'euros, dont 7 générés par les paris hippiques.
  • - Nombre de points PMU : 14.000.
  • - Secteur économique de la filière hippique : 10.000 emplois directs dans le galop, 233 hippodromes en France contre 55 au Royaume-Uni.
« Bistrot à la française » : le concept du PMU qui doit élargir le cercle des parieurs - 27/03/2024
  • - Objectif de renforcer la présence du PMU dans les centres-villes des métropoles.
  • - Plan stratégique de recrutement d'un million de nouveaux joueurs en trois ans, présenté à la fin de l'année 2022.
  • - 150 implantations de Paris mutuels urbains prévues d'ici à 2027, dans des villes de plus de 50.000 habitants.
  • - Investissement de 40 millions d'euros pour moderniser les équipements physiques.
  • - 85 % des paris sont effectués en point de vente.
ParisLongchamp, de plus en plus apprécié des professionnels et du monde culturel - 20/02/2024
  • - Le lieu a accueilli le festival Solidays avec 260 000 spectateurs.
  • - L'étape française du festival américain Lollapalooza a réuni 170 000 fans sur une durée de 3 jours.
  • - La pelouse du site peut accueillir plus de 80 000 personnes.
  • - En 2023, l'hippodrome a été ouvert au public 164 jours.
  • - ParisLongchamp organise 27 journées de courses par an.
  • - En 2023, les manifestations à l'initiative de sociétés ont généré un record de 326 journées d'exploitation, en hausse de 17 % par rapport à 2022.
  • - ParisLongchamp totalise à lui seul 58 % des 564 journées d'événements hors courses organisées sur les cinq hippodromes de France Galop.
  • - La saison 2023 a réuni 160 600 spectateurs lors des journées de courses.
  • - Les préventes sur le nouveau site billetterie de France Galop Live ont atteint 87 % des entrées.
  • - Pour 2024, les perspectives de réservations des espaces de l'hippodrome sur le premier semestre sont très encourageantes.
Le PMU renverse la tendance négative des paris hippiques - 08/02/2024
  • - Le PMU a réalisé des recettes de 10,007 milliards d'euros en 2023
  • - Le volume des enjeux hippiques a augmenté de 2 % à 9,3 milliards d'euros, atteignant son plus haut niveau depuis 2013.
  • - Le réseau de points de vente a enregistré une augmentation des enjeux de plus de 1 %, soit 6,9 milliards d'euros.
  • - La prise de paris par Internet a augmenté de 5 %.
  • - Les enjeux internationaux ont augmenté de 2 %, à 1,5 milliard d'euros.
  • - Le PMU a ouvert environ 1000 nouveaux points de vente en 2023
  • - Le PMU a récemment ouvert son 14 000e point de vente.
  • - Le résultat net du PMU pour 2023, intégralement reversé à la filière hippique, est de 835 millions d'euros.
  • - Les paris sportifs et le poker sur Internet ont généré 650 millions d'euros d'enjeux en 2023.
Olivier Delloye chez Arqana - 23/09/2023
  • Arqana, la maison de vente aux enchères de chevaux de course, a été créée en 2006.
  • L'Aga Khan et la famille Dassault sont actionnaires de Arqana.
  • Les ventes aux enchères de chevaux de course ont bondi de 24 % en 2022.
  • Depuis 2016, une bonne moitié des effectifs (50 personnes) d'Arqana ont été renouvelés.
  • Arqana est devenue la première maison de vente française de chevaux de course et le numéro deux européen.
  • Arqana a développé les marchés australiens et japonais.
Chevaux de course : les ventes de Deauville montent en puissance - 20/08/2023
  • 300 yearlings seront mis aux enchères les 18, 19 et 20 août.
  • Ces ventes se déroulent à Deauville depuis 1887.
  • C'est la première place de marché de pur-sang en France et la deuxième en Europe.
  • Majoritairement détenue par l'Aga Khan IV, la maison Arqana est soutenue par un consortium d'éleveurs français à hauteur de 25% et par Artcurial pour 25 %.
  • Les ventes mondiales de chevaux de galop ont atteint 3,4 milliards de dollars en 2022, contre 2,7 milliards en 2021 et 2,5 milliards en 2019.
  • Arqana est devenue la 6e plus grande maison de ventes en France avec un chiffre d'affaires de 226 millions d'euros en 2022
  • Sur 4.500 chevaux présentés en 2022, Arqana en a vendu 4.300.
  • Les enchères en ligne ont progressé de 22 %, atteignant 12 millions d'euros.

Entreprises citées dans cette étude

Cette étude de marché contient un panorama complet des entreprises du marché avec les derniers chiffres et actualités de chaque entreprise :

PMU Pari Mutuel Urbain
Betclic Group
France Galop
ARQANA
Equidia
Arquana
Eqwin

Choisir cette étude de marché c'est :

Accéder à plus de 35 heures de travail

Nos études sont le résultat de plus de 35 heures de recherches et d'analyses. Utiliser nos études vous permet de consacrer plus de temps et de valeur ajoutée à vos projets.

Profiter de 6 années d'expérience et de plus de 1500 études sectorielles déjà produites

Notre expertise nous permet de produire des études complètes dans tous les secteurs, y compris des marchés de niche ou naissants.

Notre savoir-faire et notre méthodologie nous permet de produire des études avec un rapport qualité-prix unique

Accéder à plusieurs milliers d'articles et données payantes

Businesscoot a accès à l'ensemble de la presse économique payante ainsi qu'à des bases de données exclusives pour réaliser ses études de marché (+ 30 000 articles et sources privées).

Afin d'enrichir nos études, nos analystes utilisent également des indicateurs web (semrush, trends…) pour identifier les tendances sur un marché et les stratégies des entreprises. (Consulter nos sources payantes)

Un accompagnement garanti après votre achat

Une équipe dédiée au service après-vente, pour vous garantir un niveau de satisfaction élevé. (+33) 9 70 46 55 00

Un format digital pensé pour nos utilisateurs

Vous accédez à un PDF mais aussi à une version digitale pensée pour nos clients. Cette version vous permet d’accéder aux sources, aux données au format Excel et aux graphiques. Le contenu de l'étude peut ainsi être facilement récupéré et adapté pour vos supports.

Nos offres :

le marché des chevaux de course | France

89 € HT
  • Quels sont les chiffres sur la taille et la croissance du marché ?
  • Quels leviers tirent la croissance du marché et leur évolution ?
  • Quel est le positionnement des entreprises sur la chaine de valeur ?
  • Comment se différencient les entreprises du marché ?
  • Données issues de plusieurs dizaines de bases de données

Pack 5 études (-15%) France

75.6 € HT / étude
378 € au lieu de 445 € HT -15%
  • 5 études au prix de 75,6€HT par étude à choisir parmi nos 800 titres sur le catalogue France pendant 12 mois
  • Conservez -15% sur les études supplémentaires achetées
  • Choisissez le remboursement des crédits non consommés au terme des 12 mois (durée du pack)

Consultez les conditions du pack et de remboursement des crédits non consommés.

Ajouts et mises à jour

  • 02/06/2024 - Mise à jour des données financières de l'entreprise PMU Pari Mutuel Urbain
  • 04/03/2024 - Mise à jour des données financières de l'entreprise Betclic Group
  • 01/03/2024 - Mise à jour des données financières de l'entreprise PMU Pari Mutuel Urbain
  • 03/12/2023 - Mise à jour des données financières de l'entreprise Betclic Group
  • 04/11/2023 - Mise à jour des données financières de l'entreprise PMU Pari Mutuel Urbain
  • 02/09/2023 - Mise à jour des données financières de l'entreprise Betclic Group
  • 03/08/2023 - Mise à jour des données financières de l'entreprise PMU Pari Mutuel Urbain
  • 30/06/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Eqwin
  • 20/05/2023 - Mise à jour des données financières de l'entreprise Betclic Group
  • 02/05/2023 - Mise à jour des données financières de l'entreprise PMU Pari Mutuel Urbain
  • 12/03/2023 - Ajout des informations de l'entreprise Arquana
  • 19/02/2023 - Mise à jour des données financières de l'entreprise Betclic Group

Nos références clients

Ils ont consulté nos études Découvrir les avis (+500)

Malcolm Vincent
Linkedin logo

Malcolm Vincent

Astoria Finance

Gregoire de Castelnau
Linkedin logo

Gregoire de Castelnau

Stags Participations

Timothé Huignard
Linkedin logo

Timothé Huignard

PWC

Paul-Alexis Kebabtchieff
Linkedin logo

Paul-Alexis Kebabtchieff

BCG

Aymeric Granet
Linkedin logo

Aymeric Granet

Publicis Consultant

interviews & Cas clients Toutes les interviews et cas clients (45)

La pépite Interview

BFM Business

Paul-Alexis Kebabtchieff

Boston Consulting Group

Marie Guibart

Kea Partners

Elaine, Durand

Crédit Agricole, Information & Veille

Philippe Dilasser

Initiative & Finance

Anne Baudry

Metro

Amaury Wernert

Kroll (Duff & Phelps)

Smart Leaders Interview

B-Smart

Une question ?
Notre équipe est à votre écoute au   (+33) 9 70 46 55 00