le marché de l'optique
Belgique

Mise à jour 12/12/2019

SYNTHÈSE DU MARCHÉ

1.1 Présentation

La Belgique connait un vieillissement de la population qui devrait se stabiliser à l’horizon 2040. En effet, on dénombrera alors seulement 2,6 fois plus de personnes âgées de 18 à 66 ans que de personnes de plus de 66 ans (contre 4 fois plus aujourd’hui). Cette évolution démographique est un déterminant important du marché de l’optique pour une population qui changerait ses montures une fois tous les 4 à 5 ans.

En 2016, les dépenses moyennes des ménages Belges s’élevaient à 34.167€ dont plus du tiers est consacré au logement et 4.6% aux dépenses de santé dont l’optique.

Avec  10% d’augmentation des prix sur les six dernières années sur le marché de l’optique, le marché Belge de l’optique enregistre la plus forte augmentation en Europe (contre 1.5% d’augmentation avec la France par exemple).

Ce marché Belge  se compose de 60% d’indépendants pratiquant des prix plus élevés que les grandes chaines qui, elles, sont les véritables actrices du marché et représentent 50% des parts de marché.

En 2017, la Belgique affiche un chiffre d’affaire total de 1 105.38 millions de dollars et se classe en douzième position sur les cinquante pays faisant partie de l’étude Statista, comme le montre le graphique suivant.

 

Chiffre d’affaires du marché de l’optique (en millions de dollars US)

Aujourd’hui, le consommateur Belge pointe du doigt un manque de transparence générale dans l’offre proposée par les grandes chaines et ne comprends pas l’inflation des prix constante pratiquée en boutiques.

Une association de consommateurs a essayé d’expliquer ce mécontentement de la part des consommateurs à l’aide d’une enquête mettant en scène une cliente mystère :

  • Seul 24% des opticiens sondés par la cliente mystère avaient posé des questions sur son activité dans le but de mieux la servir ;
  • Dans plus de 50% des boutiques la monture la moins chère coutait plus de 600€ ;
  • Dans 20% des cas seuls des verres personnalisés ont été proposés et c’est seulement 8% des opticiens de l’enquête qui ont répondu aux attentes de la cliente au vu de sa prescription.

Pour pallier à cette mauvaise réputation, l’APOOB (Association Professionnelle Opticiens & Optométristes Belgique) et le ministère des affaires économiques Belges ont élaboré un code de bonne conduite fin d’année 2016 afin d’établir une politique tarifaire pour le consommateur transparente et lui donner la possibilité de comparer les prix.

A la suite de la mise en place de ce plan, le bilan n’est pas très positif du côté des indépendants qui ne seraient que 42 à l’été 2017 à avoir adopté ce code alors que leur nombre est estimé entre 1600-1800 professionnels sur le marché.

La Belgique a donc un marché de l’optique compliqué, avec des indépendants qui tentent de survivre face aux géants et des consommateurs qui se sentent lésés face aux augmentations des prix ou peu écoutés pendant le diagnostic à cause du manque de transparence.

 

 

Pour lire la suite, acheter l'étude complète

Que contient cette étude de marché ?

  • Quels sont les chiffres sur la taille et la croissance du marché ?
  • Quels leviers tirent la croissance du marché et leur évolution ?
  • Quelles sont les dernières tendances sur ce marché ?
  • Quel est le positionnement des entreprises sur la chaine de valeur ?
  • Comment se différencient les entreprises du marché ?
  • Accédez à la cartographie des entreprises et à leurs profils.
  • Données issues de plusieurs dizaines de bases de données

  • Cette étude de marché est disponible en ligne et en pdf (38 p.)
  • Télécharger un exemple
  • Une question sur cette étude : (+33) 9 70 46 55 00

Analystes

Olympe THOMAS-LAMOTTE

Olympe THOMAS-LAMOTTE

chargé d'études économiques, Xerfi

Hugo Schott

Hugo Schott logo 1 Hugo Schott logo 2

Contrôle

Owner and manager, EXEL Rise

Sébastien Wolff

Sébastien Wolff logo 1

Processus

Analystes & Méthodes

Bases de données

Certification
Service

Conseil experts

Avis (1)

Moyenne sur les 3 derniers mois

le 26/01/2020
Nous avons à cœur de prendre en compte les retours de tous nos clients, consultants ou chef d’entreprise, afin de mieux répondre à leurs attentes.